• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

A quoi faut-il s'attendre pour le défilé de ce 1er mai à Bordeaux ?

Les organisations syndicales, habituellement mobilisées, pourraient bien se voir dépossédées de leur manifestation annuelle, ce 1er mai à Bordeaux. Dans un contexte social atypique, ce rendez-vous pourrait être aussi le mouvement des "Gilets jaunes" ou  des défenseurs de l'environnement.

Par CB

C'est ce qui se disait à la fin de certaines manifestations des gilets jaunes, samedi dernier : "Rendez-vous le 1er mai"...

Il faut dire que les gilets rouges de la CGT étaient plus visibles à la dernière manifestation parisienne, parmi les jaunes.
Brigitte Couderc, secrétaire générale de la CGT commerce de la Gironde, pour sa part, avait estimé à cette occasion qu'avec les "gilets jaunes":

On ne peut pas parler d'alliance, mais on parle de plate-forme commune de revendications", car "on en a ras-le-bol de la politique économique et sociale du gouvernement". 

A la CGT ce mardi 30 avril, à la veille de la "Fête du travail", on souhaite rappeler les valeurs du rendez-vous annuel :

Pour nous, le 1er mai est historique mais on essaie aussi de l'ancrer dans la réalité du quotidien, pour réaffirmer les valeurs humanistes, solidaires et internationales du monde du travail.

Les "gilets jaunes" sont des travailleurs qui manifestent leur demande de justice sociale, sociétale".

Et si les syndicats tentent de remobiliser leurs troupes, des synergies se dessinent en coulisse, comme le montre ce reportage de Denis Salles et Pascal Lecuyer.

 

Qui défile ce 1er mai à Bordeaux ?
Si les syndicats tentent de remobiliser leurs troupes, des synergies se dessinent en coulisse.


Un parcours pas forcemment autorisé

Comme chaque année, l'intersyndicale CGT FSU UNSA UNEF a prévu de se retrouver à 10 heures ce mercredi place de la République.


Pour la CGT, le parcours avait été déposé à la préfecture. Comme chaque année départ de la place de la République, cours de l'intendance, place de la comédie, rue esprits des lois et une arrivée à la Bourse du travail pour midi. Une manifestation autorisée soit mais pas le parcours.

 Dans un communiqué, la CGT réagit :


Devient-il interdit aux organisateurs de défiler dans les beaux quartiers du "triangle d'or" ? C'est tout un symbole en ce jour de premier mai. C'est la première fois à Bordeaux qu'un tel accès est interdit à une manifestation syndicale.

Pour la présidente de l'Union départementale  CGT 33, Corinne Versigny :

La préfecture nourrit les peurs pour démobiliser les gens, les dissuader de venir manifester.
On va braver l'interdiction. On décidera au dernier moment...

La préfecture de la Gironde précise ce mardi soir dans un communiqué avoir avancé une proposition en vain : 

Tout en maintenant I’essentiel de l’itinéraire déclaré, une alternative aux 3 voies précitées a été proposée aux organisateurs des manifestations, qui l’ont refusée.

Si d'aventure les manifestants du 1er mai ne respectaient pas les interdicitons, la Préfecture précise qu'ils s'exposent : " Le non-respect des arrêtés est passible de 6 mois d’emprisonnement et 7500€ d’amende pour les organisateurs, et d’une contravention de 135€ (et 750€ en cas de majoration) pour les particuliers. "
 

Gilets jaunes et jeunes pour le climat


Il y aura donc cette fois vraisemblablement des gilets jaunes parmi les rouges de la CGT et les drapeaux colorés des syndicats.
En revanche, d'autres ont décidé de faire aussi entendre leur voix, leurs inquiétudes ce 1er mai, concernant le réchauffement climatique. Et c'est aussi place de la République, 10h, qu'ils se donnent rendez-vous...
 

Un rassemblement à l'appel d'Il est encore temps et de Youth for the climate Bordeaux si l'on en croit la page facebook de l'événement.

 

Sur le même sujet

Croisière à la voile

Les + Lus