Top 14 : l'UBB écope de 30 000 euros d'amende pour non-respect du protocole anti-covid

Les clubs de Top 14 de Bordeaux-Bègles et de Bayonne ont été condamnés pour "non-respect du protocole sanitaire médical de gestion Covid-19" par la Commission de discipline, indique ce jeudi 27 mai  la Ligue nationale de rugby.
 

Photo d'illustration. L'entraîneur de Bordeaux-Begles Christophe Urios lors du match du 21 mai à Agen.
Photo d'illustration. L'entraîneur de Bordeaux-Begles Christophe Urios lors du match du 21 mai à Agen. © ROMAIN PERROCHEAU / AFP

Les clubs de Bordeaux, Bayonne et La Rochelle ont été sanctionnés par la Ligue nationale de rugby pour non-respect du protocole lié au Covid-19, ce jeudi 27 mai. 

L'UBB a d'abord été sanctionnée d'une amende de 3.000 euros, dont 1.500 assortis du sursis pour "absence de port du masque" puis de 30.000 euros, dont 20.000 avec sursis, pour "non-respect des règles d'accès et de positionnement à la zone sportive sanctuarisée", a expliqué la LNR dans un communiqué.

Il s'agit de la plus faible des amendes de catégorie 5, qui peuvent aller jusqu'à 100.000 euros, nous indique la LNR.

C'est un rapport écrit par un observateur du match qui a permis à la LNR de se prononcer, après avoir étudié des images de la rencontre, et entendu un représentant du club. 

Un contact trop rapproché 

Selon nos informations, la sanction a été prononcée en raison d'une rupture de la bulle sanitaire lors de la rencontre de la 24e journée de Top 14 de l'UBB contre Castres, le 15 mai dernier.Concrètement, une personne qui ne faisait pas partie de la bulle en question se serait trop approchée de l'entraineur. 

L'UBB n'a pas encore réagi, ni fait part de sa volonté de faire ou non appel, auprès de la fédération, dans un délai de sept jours. Il s'agit de la plus forte amende prononcée par la LNR depuis la mise en place du protocole lié au Covid-19. 

Bayonne et La Rochelle également sanctionnés

Bayonne a également reçu une amende de 3.000 euros, dont 1.500 avec sursis, également pour absence de masques.

La Rochelle est sanctionnée d'un avertissement pour "absence du port de masque".

Enfin, le MHR a écopé d'un blâme, révoquant donc l'intégralité du sursis (5.000 euros) prononcé en décembre 2020. À l'époque, il était reproché au club héraultais d'avoir fait reprendre l'entraînement trop tôt à un joueur contaminé.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
union bordeaux-bègles rugby sport top 14