TOP 14. Match Bordeaux-Bègles - La Rochelle : les Maritimes s'imposent 24 à 13 et accèdent à la finale

Sans surprise, c'est La Rochelle qui affrontera le Stade toulousain en finale du Top 14, au Stade de France le 17 juin. Les Maritimes se sont imposés 24 à 13, sans que l'Union Bordeaux-Bègles n'arrive à concrétiser ses multiples assauts.

Le doublé Brennus et coupe d'Europe, ce soir les Rochelais en rêvent. Au cours de cette demi-finale, les Bordo-béglais ont tenté des offensives jusque dans les dernières minutes de la rencontre. En vain.

"À nous d'aller chercher notre rêve" 

Les Maritimes sont donc en finale après une demie endiablée au stade Anoeta de Saint-Sébastien ce samedi 10 juin. "Une belle équipe de Bordeaux et la victoire n'a pas été simple. Très content d'aller au Stade de France, on a beaucoup fait d'erreurs de notre côté, donc on doit régler pas mal de choses si on veut faire quelque chose la semaine prochaine. À nous de travailler très dur, car Toulouse est une équipe qui sait gagner ce genre de match. À nous d'aller chercher notre rêve", a déclaré Grégory Alldrit, troisième ligne du Stade Rochelais, au micro de nos confrères de Canal +.

Le 15 rochelais, Brice Dulin, a été désigné "homme du match". "C'était dur pour les deux équipes à cause de la chaleur, on a plus géré. Après, on a gâché deux trois occasions. On a l'opportunité d'une nouvelle finale, c'est génial ! Le Top 14, c'est hyper dur jusqu'au bout, la semaine prochaine, ce sera dix fois plus dur", a-t-il réagi.

"Un jour, ça passera"

Côté Union Bordeaux-Bègles, c'est la déception pour les deux demi d'ouverture Maxime Lucu, qui jouait chez lui au Pays basque, et Mathieu Jalibert. 
Ce dernier a déploré de son côté des "imprécisions" en première période. "On aurait été peut-être un peu meilleurs si on avait essayé de lutter et de passer le bras pour essayer de récupérer les ballons. Mais je pense qu'en première période, ce qui nous a surtout mis à mal, c'est qu'on a fait beaucoup de fautes, et après, ça leur a donné des opportunités de venir dans notre camp avec pénaltouches, ballons portés, pénaltouches, ballons portés...", a-t-il regretté. "En seconde, on a réussi à le faire un peu plus, mais on partait de trop loin pour revenir"

Idem pour le capitaine de l'UBB, Mahamadou Diaby : "Cette demie, on voulait la gagner. La première mi-temps a été difficile, et on était mieux en deuxième mi-temps. Mais cette équipe est propre et nous, on était fébriles. Ce soir, je rends hommage à cette saison, qui en vaut deux !, a reconnu le capitaine

Bravo à l'équipe et au staff ! C'est une troisième demie consécutive pour l'UBB. Ce qui manque encore, c'est l'expérience. Il faut continuer et un jour ça passera. L'espoir est là. L'UBB est un outil formidable.

Mahamadou Diaby, capitaine de l'UBB

Canal +

Ce soir, c'est le Stade rochelais qui gagne, comme beaucoup l'avait pronostiqué. Nouveau staff l'an prochain et nouvel élan peut-être pour les Bordo-Bèglais.