• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Top 14 : l'UBB échoue à Grenoble

© Frédéric Lejeune, Flickr
© Frédéric Lejeune, Flickr

Grenoble a enchaîné un second succès consécutif sur sa pelouse en dominant Bordeaux (28-25), qui n'a plus goûté à la victoire en déplacement depuis trois matches mais empoche le point de bonus défensif, samedi, lors de la 7e journée de Top 14.

Par C.O avec AFP


    Le FCG n'avait jusqu'alors réussi à épingler qu'une seule formation à son tableau de chasse: Perpignan, battu 31-22 sur la pelouse du Stade des Alpes lors de la 5e journée. Le club isérois s'est appuyé sur son attaque de feu en première période et sur la très bonne tenue de sa mêlée pour s'offrir son second succès cette saison. Avec 10 points au compteur, les Grenoblois continuent de s'accrocher au ventre mou du classement.
    Affichant une fébrilité défensive inhabituelle, notamment en première mi-temps, l'UBB marque une nouvelle fois le pas à l'extérieur, malgré une très belle réaction en seconde période. Les Bordelais avaient pourtant l'opportunité d'accrocher l'une des six premières places en cas de succès.

    Les Isérois entamaient parfaitement la rencontre en inscrivant un essai par Latorre, qui fructifiait le parfait décalage créé à gauche des perches par de Kilioni (5e, 5-0).
    Grenoble gardait la maîtrise du jeu et sur un contre à nouveau bonifié par Kilioni, Fifita crucifiait en force une défense bordelaise étonnamment fébrile (15e, 15-0).
    Dominatrice ce soir, la mêlée du FCG permettait aux hommes de Stéphane Glas de prendre le large au tableau d'affichage, Germain répondant à une pénalité de Serin (27e, 18-3).
    Bordeaux encaissait un troisième essai deux minutes plus tard sur une percée de Germain, conlue en force par Fourcade au coeur du rideau
défensif girondin (30e, 25-3).
    Cette nouvelle missive avait le mérite de réveiller la formation de Rory Teague. Ironie du sort, c'est l'ancien Grenoblois Diaby qui signait tout en puissance le premier essai des siens après deux magnifiques raffuts (34e, 25-10).
    Bordeaux revenait dans la partie après la pause grâce à un essai de Dufour, qui aplatissait après un maul bien négocié par ses partenaires
dans les 22 mètres du FCG (48e, 28-17).
    Les Girondins s'en remettait à leurs avants et imposaient de nombreuses séquences au sol. Et alors que les Isérois tentait de reprendre la maîtrise du jeu, leurs efforts étaient douchés par un contre girondin conclu par Ducuing (73e, 28-25).
    Mais il était trop tard pour Bordeaux, qui ont pu hier soir nourrir le regret de n'être pas rentré assez tôt dans le match.
 

Rory Teague: "Ici, chaque match est une finale pour Grenoble"

        "Nous ne sommes pas rentrés assez vite dans le match. On s'est réveillés après la mi-temps mais il était clairement trop tard. Ici, chaque match est une finale pour Grenoble et peut être qu'on leur a un peu manqué de respect en début de match. Dans ce contexte, on ne peut que se satisfaire du point de bonus défensif, il sera peut-être important à la fin. Il faut absolument qu'on réussisse à montrer un visage plus complet pendant tout le match. Nos erreurs techniques et notre indiscipline ont parfois gâché nos moments forts. Il faut continuer à garder notre état d'esprit. Notre défense est notre point fort depuis le début. Peut-être que nous n'avons pas tous répondu présent mentalement ce soir".

 





 

Sur le même sujet

Didier Bily, champion de France de 50 m handisport

Les + Lus