Cet article date de plus de 4 ans

L'Université de Bordeaux rend hommage à Alban Denuit, l'une des victimes du Bataclan

Un rassemblement a lieu ce mardi soir à la Maison des arts de l'Université de Bordeaux,  en mémoire du plasticien, Alban Denuit, disparu le 13 novembre 2015 au Bataclan à Paris.  
© Cendrine Albo
Agé de 32 ans, cet artiste bordelais, originaire de Marmande était enseignant à l'Université de Bordeaux-Montaigne. Il est l'un des 130 spectateurs tués ce soir du 13 novembre 2015  au Bataclan. Il assistait au concert de l'un de ses groupes préférés. 

Avant son assassinat, il avait décroché sa thèse intitulée "Du canon artistique à la norme industrielle" publiée depuis, grâce au soutien financier de l'université et un appel au financement participatif sur internet. 


durée de la vidéo: 00 min 31
L'hommage à Alban Denuit


L'an dernier, trois jours après l'attentat, l'Université de Bordeaux-Montaigne lui avait déjà rendu hommage : 

Nicole Pelletier et Danièle James Raoult, directrices de l’équipe de recherche CLARE avaient dit de lui : 
« Toujours souriant, amical, d’un abord facile, portant en bannière sa gentillesse et son optimisme, son amour de la vie et de sa discipline. C’était un artiste talentueux qui, dans son doctorat, avait su se saisir avec brio de la théorie, une belle personnalité, de façon visible ; il aimait passionnément ce qu’il faisait. »

Alban Denuit
Alban Denuit © Alban Denuit



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris faits divers terrorisme hommage société