[RE]VOIR la 30è édition du Festival d'Histoire de Pessac

FIFH, Amérique Latin, terres de feu / © FIFH
FIFH, Amérique Latin, terres de feu / © FIFH

Lundi 25 novembre s'est clos la 30è édition du Festival International du Film d'Histoire de Pessac. Des petites histoires à la grande, de la venue de scolaires à celles de personnalités universitaires, du documentaire ou du cinéma, découvrez tout un monde sur .3 NoA lundi 2 décembre à 20.05
 

Par Emmanuelle Sorlier

Visitez les coulisses de ce rendez-vous majeur de la région dans un NoA Evénement signé Alexandre Berne :
 




Le cinéma Jean Eustache de Pessac vit depuis 30 ans une semaine de frénésie palpable fin novembre. Le Festival International du Film d'Histoire, FIFH pour les intimes, y prend place.
Et quelle place ! Régionale d'abord, puis nationale et enfin internationale, la réputation de la manifestation n'a cessé de croître. 

Et cette année s'inscrit dans la droite lignée de toutes les autres :


Il est ainsi possible de croiser en une semaine, autour de la place de la Vè République de Pessac, 5 800 scolaires, Julie Gayet, Patrick Rotman, Olivier Assayas, Manon Loizeau ou Patricio Guzman.

Un tel phénomène ne pouvait échapper à .3NoA. 

Pourquoi cette réussite ? Quels en sont les principaux ingrédients ?  Alexandre Berne s'est immiscé dans les coulisses, dans les salles de projection et parfois sur la scène.

  • Une équipe 
Persistance et fidélité peuvent résumer l'état d'esprit de l'équipe qui oeuvre autour et avec François Aymé, le commissaire général. Pierre-Henri Deleau et Jean-Noël Jeanneney, présents dès les premières heures, font toujours partie de l'organisation, l'un comme délégué général, l'autre en tant de président d'honneur. 
 
L'équipe du Festival International du Film d'Histoire / © Alain Birocheau
L'équipe du Festival International du Film d'Histoire / © Alain Birocheau
  • Un thème, des ouvertures 
Chaque édition est traditionnellement construite autour d'un thème central qui colle ou résonne à l'actualité. A Pessac, l'histoire n'est pas qu'un regard vers le passé.  Amérique Latine, terres de feu a été retenue pour les 30 ans, précédée de 1918-1939, La drôle de paix, So British !, Culture et Liberté, Un si proche Orient ou encore  l'Allemagne en 2014. 
 
Le choix d'un thème n'a cependant jamais contraint toute la programmation. Que ce soit pour les documentaires ou les fictions, le festival ne ferme pas ses portes aux productions hors cadre. Les festivaliers ont ainsi pu voir Goulag, une histoire soviétique, le documentaire qui a nécessité 8 ans de travail à son réalisteur  Patrick Rotman

Cette volonté d'ouverture s'adresse aussi au public : les rencontres, débats, tables rondes, programmation destinée aux scolaires jalonnent la semaine : 
 


 


 

Où regarder .3NoA ?

Orange        339
SFR             455
free              326
Bouygues    337
Fransat        325
na.france3.fr

Sur le même sujet

Les + Lus