Cet article date de plus de 4 ans

Jumping de Bordeaux : quand la technologie se met au service de l'équitation

C'est l'une des étapes de la coupe du monde de saut d'obstacles, le jumping de Bordeaux débutera jeudi 2 février. Parmi les plus grands cavaliers du monde attendus, Kevin Staut, médaillé olympique, monte une selle connectée, une révolution technologique inventée par une entreprise de Dordogne. 
C'est l'une des étapes de la coupe du monde de saut d'obstacles, le jumping de Bordeaux débutera jeudi 2 février. Parmi les plus grands cavaliers du monde attendus, Kevin Staut, médaillé olympique, monte une selle connectée, une révolution technologique inventée par une entreprise de Dordogne.
C'est dans une atmosphère futuriste que commencera le Jumping international de Bordeaux ce jeudi 2 février, événement qui rassemble les plus grands cavaliers du monde. Parmi eux, Kevin Staut, champion olympique par équipe de saut d'obstacle, monte une selle loin d'être ordinaire : une selle connectée

Cette selle e-jump transmet en direct des informations sur sa séance de saut filmée avec un téléphone. Elle permet de mesurer les paramètres de locomotion du cheval

Cette selle connectée, pour les sports équestres, est une véritable révolution. On a besoin de ces données là justement pour améliorer aussi la position du cavalier sur son cheval pour lui donner un galop le plus pur possible, affirme Kevin Staut. 


Il est désormais possible, à l'aide d'un smartphone, de mesurer la régularité de la foulée, la vitesse moyenne, la fréquence des foulées à l'abord avant l'obstacle, la vrille du garrot et la reprise d'équilibre. 

Une innovation née en Dordogne


C'est précisément à Nontron, en Dordogne que cette innovation technologique a vu le jour. Pas moins de quatre ans et demi de recherche et développement pour le sellier CWD

Le principe, ça a été vraiment de comprendre la locomotion du cheval [...] pour être en capacité de développer des produits qui vont être plus performants et permettre au cheval de pouvoir fonctionner le plus possible comme s'il était en liberté dans un mouvement le plus naturel possible, explique Laurent Duray, PDG Sellier CWD. 


Lancement du produit en juin


Seuls 100 cavaliers bénéficieront de cette selle e-jump pour son lancement prévu en juin. Une volonté du sellier d'assurer à ses pionniers un suivi personnalisé pour cette première mondiale. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jumping de bordeaux sport équitation région nouvelle-aquitaine innovation sorties et loisirs technologies