Affaire Boulin : de nouveaux témoins relancent la thèse de l'assassinat

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurence Pourtau .

Des témoins inédits révèlent des éléments troublants dans " l'Affaire Boulin ", ancien Ministre du Travail et Maire de Libourne. Il avait été retrouvé mort dans un étang en 1979. La thèse du suicide est aujourd'hui mise à mal par ces nouveaux témoignages qui relancent l'hypothèse de l'assassinat

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

C'est France Inter et 20 minutes qui ont diffusé les témoignages recueillis par la juge Aude Montrieux qui instruit cette affaire depuis la réouverture le 11 septembre 2015.



Ces témoignages mettent à mal la thèse officielle du suicide par noyade du ministre du Travail de Raymond Barre, et Maire de Libourne, retrouvé mort dans 50 centimètres d’eau, dans un étang de la forêt de Rambouillet, dans les Yvelines, le 30 octobre 1979.



" Le suicide n'est pas possible "

C'est le témoignage d'un médecin réanimateur de Rambouillet qui soulève des interrogations. Immédiatement sur place lors du drame, il décrit des blessures sur le corps du ministre, avec un visage « hors de l’eau ». La dépouille du ministre flotte encore « dans un coin de l’étang, où il y a de la vase », « à 5-6 mètres » de la berge, « où ce n’est pas profond du tout », se souvient le témoin.«  Il n’avait pas la position d’un noyé.Pas possible que ce soit un suicide » dit le médecin, qui n'avait pas été interrogé à l'époque. "Je pense [que Robert Boulin] avait été battu », à la suite d’ « une bagarre. »



"Deux hommes étaient avec lui" 

Un autre témoin affirme que le ministre était accompagné de deux individus, dans son véhicule, peu de temps avant sa mort. " Il était 17 heures. J’ai nettement reconnu le passager qui était M. Boulin. (…) Il y avait le chauffeur. M. Boulin, à la droite du chauffeur et une autre personne à l’arrière, que je voyais distinctement parce qu’il était placé entre les deux sièges avant "

 

" Une avancée très importante "

France Inter avait révélé l’existence de ce témoin, en 2013.  C’est en s’appuyant notamment sur ce témoignage que la fille du ministre, Fabienne Boulin, a obtenu la réouverture d’une information judiciaire pour « arrestation, enlèvement et séquestration suivi de mort ou assassinat. »

Pour Fabienne Boulin, il s’agit d’ « une avancée très importante dans l’enquête ». Son avocate, Marie Dosé, réclame la déclassification  de tous les documents liés à l’affaire Boulin et une reconstitution, qui n’a jamais eu lieu. 



Les explications de Karim Jbali


durée de la vidéo: 01 min 19
De nouveaux témoignages viennent accréditer la thèse de l'assassinat en 1979 de l'ancien ministre du travail








Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité