Gironde : la chienne Malika a été sauvée

Le sort de la chienne Malika, victime de mauvais traitements à Langon dans le sud Gironde avait ému de nombreux internautes. Elle a pu être sauvée grâce à l'action de plusieurs associations engagées pour la protection animale.

Avant d'être secourue, la chienne Malika passait l'immense majorité de son temps sous cette cage d'escalier
Avant d'être secourue, la chienne Malika passait l'immense majorité de son temps sous cette cage d'escalier © DR
C'est la belle nouvelle de l'automne. La chienne Malika, dont le sort avait ému de nombreux internautes en Aquitaine et dans toute la France, a été secourue grâce au concours de trois associations.
Début novembre, France 3 Aquitaine racontait le combat d'Agathe*, particulièrement émue par la situation de la chienne, aperçue sous une cage d'escalier à Langon, en Gironde.

Agathe décrivait alors un animal en mauvaise santé, victime de mauvais traitements, souvent enchaîné, affamé, et entouré d'excréments. Une information qui avait été reprise sur les sites Holydogtimes, Closer… et relayée par l'intermédiaire d'Eric Naulleau ou encore Julien Courbet, tous deux très engagés pour la protection animale.  

Les associations coopèrent

Déterminée à la sauver, Agathe a pris contact avec l'association les Coussinets du Médoc qui active son réseau. Mercredi 11 novembre, c'est une autre association,Vénus Bordeaux, aidée des services de police, qui passe à l'action : Malika est saisie chez ses propriétaires.

Immédiatement conduite chez le vétérinaire, elle est ensuite identifiée. "Nous avons alors appris que le chien appartenait officiellement à l'association Quatre pattes en détresse, explique un responsable des Coussinets du Médoc. Nous les avons alors contactés, ils nous ont assuré être à la recherche de ce chien depuis plusieurs mois".

Désaccords sur l'avenir de Malika

Le sauvetage a alors donné lieu à des désaccords entre associations : les Coussinets du Médoc et Vénus souhaitant placer Malika en famille d'accueil alors que Quatre pattes en détresse, officiellement propriétaire de l'animal, a exprimé son souhait de voir le chien lui revenir. "Lorsque j'ai vu l'article de France 3 Aquitaine, j'ai prévenu les Coussinets que ce chien nous appartenait. Ils ne m'ont pas laissé le temps de venir le récupérer, assure Marie-France Lacombe, responsable de Quatre pattes en détresse. 

Le chien aurait été confié par "Quatre pattes"  en décembre 2019 à une famille d'accueil. Cette dernière aurait ensuite déménagé et n'a plus contacté l'association. "C'est une famille certes qui n'était pas aisée, mais gentille, qui aimait les animaux. Jusqu'au mois de mars, elle m'envoyait des nouvelles et des photos, précise Marie-France Lacombe, responsable de Quatre pattes en détresse. Ils ont soudainement déménagé en mars, et ne m'ont plus donné de nouvelles."

Ils étaient démunis, ont disparu du jour au lendemain, et n'ont plus respecté notre accord : le vétérinaire, les soins, les croquettes qu'ils devaient lui donner.

Marie-France Lacombe, Quatre pattes en détresse

"Elle est propre, elle joue, son poil est brillant"

Depuis ce sauvetage, le chien Malika a donc été remis par Vénus à l'association Quatre pattes en détresse. Agathe, qui continue de prendre des nouvelles de l'animal,  avait créé une cagnotte afin de financer les soins pour Malika, dont le montant atteint désormais près de 1 200  euros. Elle insiste pour la verser à Quatre pattes en détresse, qui, craignant la polémique entre associations, l'avait initialement refusée.

"J'ai pu voir des photos : certes, Malika est dans un chenil pour l'instant, mais  elle va bien mieux : elle est propre,  elle joue, son poil est brillant, elle est promenée chaque jour dans un grand parc…", se réjouit Agathe

Je tiens à remercier tous les donateurs, mais aussi les associations Les Coussinets du Médoc, Vénus et Quatre pattes en détresse qui font toutes un travail formidable et permettent de mettre en lumière les questions de maltraitance envers les animaux.

Agathe

* Le prénom a été modifié
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature vie associative société