Macau (33) : Une "mini-tornade" pulvérise trois entreprises médocaines

Publié le Mis à jour le
Écrit par CB et JCL

On disait "plus de peur que de mal", pourtant la tempête "Carmen" n'a pas épargné le petit village du Médoc. Trois jours après, les habitants évoquent le passage d'une "tornade". Un phénomène très localisé qui a dûrement touché trois entreprises. 

Dans l'après-midi du 1er janvier, en quelques minutes, des vents relevés à 200 km/h entre Macau et Ludon,

ont provoqué de nombreux dégâts et une forte émotion chez les riverains.

Dominique Fernandes témoigne : 

Les objets volaient. J'ai vu des tôles, des morceaux de bois. Moi j'étais inquiet pour chez moi... Mai j'ai rien eu du tout : ça s'est joué à 20 mètres...





De l'autre côté de la rue, dans la trajectoire de la tornade, cette entreprise a perdu une partie de sa toiture

et l'outil de travail est hors service. Les 5 employés qui fabriquaient des cellules de camping-car

se retrouvent au chômage technique.



Plus au sud,  sur la commune de Ludon, le toit d'une maison a été totalement arraché. Heureusement, le propriétaire sinistré était absent le Jour de l'an. Ce mlercredi, il recevait les experts des assurances.



Regardez le reportage de Jean-Claude Lacoste et Sylvie-Tuscq-Mounet.

(Interviennent dans ce reportage : Dominique Fernandes, habitant de Macau; Franck Béné, stratifieur entreprise Clémenson; Alexandre Hauck, sinistré de Ludon; Chrystel Colmont, maire de Macau)





durée de la vidéo: 01 min 47
On disait "plus de peur que de mal", pourtant la tempête "Carmen" n'a pas épargné le petit village du Médoc. Trois jours après, les habitants évoquent le passage d'une "tornade". Un phénomène très localisé qui a dûrement touché trois entreprises.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité