• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Grande Guerre : le lourd tribut du Limousin

Casque d'un soldat français percé par une balle (Mémorial de Verdun) / © PHOTOPQR L'EST REPUBLICAIN - Maxppp
Casque d'un soldat français percé par une balle (Mémorial de Verdun) / © PHOTOPQR L'EST REPUBLICAIN - Maxppp

Alors que l'on célèbre en 2016, les 100 ans de la bataille de Verdun, il faut se rappeler que les hommes du Limousin ont été nombreux à combattre lors de la 1er guerre mondiale. Ils ont été nombreux à trouver la mort.

Par Hélène Abalo

Le centre CANOPE du Limousin (création et accompagnement pédagogique) a mis en ligne un site internet dédié à la Grande Guerre. Alors que les commémorations autour de la bataille de Verdun battent leur plein, il est possible de trouver des informations précieuses sur les "morts pour la France" du Limousin entre 1914 et 1918.
Dans le cadre de ces commémorations du centenaire de la Grande Guerre, les actions pédagogiques de Canopé ont d'ailleurs reçu l'officielle labellisation “mission du centenaire”.

Des noms, des hommes...

En visitant les différents chapitres de ce site internet, vous en saurez davantage sur les 14064 "morts pour la France" originaire de la Haute-Vienne. Un chiffre qui représente 1% du total des "Morts pour la France". Vous pourrez mettre un nom sur les 296 combattants originaires de Guéret et qui ne sont jamais revenus ou encore les 348 soldats de Tulle qui sont tombés sur les champs de bataille, les 70 victimes nées à Panazol

Des 3 départements du Limousin, c'est la Corrèze qui a payé le plus lourd tribut en perdant 4.41 % de sa population, la Haute-Vienne ,3.8 % et la Creuse, 3.75 %.

Des fusillés réhabilités

Intéressant aussi de s'arrêter sur le sort des 19 fusillés de la Grande Guerre du Limousin : 5 nés en Corrèze, 6 nés en Creuse, 8 nés en Haute-Vienne. Ils sont morts, condamnés pour l'exemple, pour désertion, espionnage ou crime de droit commun). Quatre fusillés ont été officiellement réhabilités.

Derrière ces chiffres, il y a des hommes, des noms gravés sur les monuments aux morts ou couchés sur les livres d'or de mairies. Des noms que l'on peut retrouver dans la base de données "Mémoire des Hommes" dans laquelle figure  plus de 1.3 millions de militaires ayant obtenu la mention "Mort pour la France". 

VIDEO


Reportage de Jean-Marie Arnal et Frédérique Bordes à Châteauponsac en Haute-Vienne. L'histoire de la commune s'est construite sur le drame de la Grande Guerre. 

Intervenante : Danièle Chapelain, présidente de l'association Notre Terroir.
La Grande Guerre, Verdun, le Limousin
Le 21 février 1916, la bataille de Verdun connaissait son apogée, en quelques mois plus de 300 000 combattants allaient trouver la mort sur le champ de bataille. La Grande Guerre a littéralement bouleversé la démographie du pays, vidé les campagnes de ses forces vives. Reportage à Chateauponsac en Haute-Vienne. L'histoire de la commune s'est construite sur ce drame  - Jean-Marie Arnal et Frédérique Bordes


A lire aussi

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus