• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Des balles d’herbe aux couleurs de la lutte contre le cancer

les balles de couleur attirent les regards dans le nord de la Haute-Vienne. / © france 3 Limousin
les balles de couleur attirent les regards dans le nord de la Haute-Vienne. / © france 3 Limousin

Cette année encore, au printemps, les champs d’agriculteurs du nord de la Haute-Vienne se couvrent de balles de couleur jaune, bleue et rose, synonymes de la lutte contre le cancer.

 

Par Thomas Milon

Depuis trois ans, un groupement d'agriculteurs du nord de la Haute-Vienne entend sensibiliser le grand public aux risques de cancer.

Pour cela au printemps, les champs de ces éleveurs se couvrent de balles de couleur. Après le rose, pour le cancer du sein, le jaune et le bleu sont aussi visibles cette année contre les cancers de l’enfant, du sein et de la prostate.
 


Dimitri Lebrun, éleveur de limousines à Mézières sur Issoire est à l'initiative de cette action très remarquée dans la campagne haut-viennoise.  

Que le plastique soit blanc ou de couleur, il n’y a pas d’incidence financière. Autant donc joindre l’utile à l’agréable.

Une association appelée « les robins des champs » rassemble une trentaine d'éleveurs autour de Mézières et de Nouic. Ce réseau d’entraide et d'amitié fait des émules comme Sébastien Lepeytre de Magnac-Laval, intéressé par l'initiative contre le cancer. 

Cela rajoute un peu de gaieté dans les champs !  Ca montre qu’on s’investit ailleurs que dans l’agriculture.


Une centaine de bobines de plastique sont en couleur cette année. Sur chaque bobine, quatre euros sont reversés à la ligue contre le cancer.
L'an prochain une nouvelle couleur devrait apparaitre : le marron contre le cancer du colon.
 
Haute-Vienne : des balles d’herbe aux couleurs de la lutte contre le cancer
Cette année encore, au printemps, les champs d’agriculteurs du nord de la Haute-Vienne se couvrent de balles de couleur jaune et bleue, synonymes de la lutte contre le cancer. Reportage de JM.Arnal, V.Agut et S.Danduran. Intervenants : Dimitri Lebrun, Eleveur bovin et Sébastien Lepeytre, Eleveur bovin.  - france 3 Limousin

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dans les gorges de Kakuetta, n'oubliez pas d'écouter les petits oiseaux

Les + Lus