Des chaussettes "écolo" fabriquées en Limousin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Petit

La maison Broussaud a inventé “les chaussettes recyclées avec des chutes de production”. Un process qui lui permet de réduire ses déchets.

En 2006, Aymeric Broussaud a pris les rênes d’une entreprise créée en 1938 par Henry Broussaud, son grand père. 

Sa matière première est le coton, qui est de plus en plus rare et cher. Il y a 5 ans, il a commencé à réfléchir au recyclage des chutes de production : “nous produisons 2,5 tonnes de déchets par an. C’est l’équivalent d’environ 50 000 euros, soit le prix d’achat d’une belle voiture avec toutes les options”.  

Recherche et développement 

La filature du Parc, basée à Castres, est ce qu’on appelle un filateur. Son métier est de partir de la laine pour la transformer en fil.  

C’est en collaboration avec cette société qu’Aymeric Broussaud a inventé une technologie permettant de recycler les fibres pour les transformer en nouveau fil. Il aura fallu 4 ans de recherche pour arriver à un résultat acceptable.  

Beaucoup d’autres marques commercialisent déjà des jeans ou des tee shirts recyclés. L’invention de cette technologie a été un parcours du combattant. Car personne n’avait prévu de recycler d’aussi petites pièces.

Aymeric Broussaud, directeur de la maison Broussaud.

“Des chaussettes plus rêches au toucher” 

La démarche du directeur des chaussettes Broussaud est réellement écologique, car il ne gagne quasiment rien dans le processus.  

Le coût de transformation des déchets en fil recyclé est approximativement le même que le coût d'achat d’une matière première neuve. Il n’économise donc que le prix du camion benne entre son usine et la déchèterie. 

La fibre recyclée est un peu plus rêche au toucher selon Aymeric Broussaud. Mais on ne le ressentirait absolument pas quand on porte les chaussettes.  

Ces dernières seront vendues au même prix que des produits fabriqués avec du coton neuf.  

Il y a un marché pour ce type de produit, celui d’un public jeune et conscients des enjeux écologiques.

Aymeric Broussaud, directeur de la maison Broussaud.

Grâce à cette innovation, la vieille filature située sur la commune des Cars, innove et s'offre aussi un beau coup de com’.  Son directeur est fier de dire : “Nous avons réinventé le coton infini.”  

REPORTAGE : la saga des chaussettes Broussaud - janvier 2018