Haute-Vienne : les efforts de deux communes pour économiser l’eau

Depuis le 7 juillet, la Haute-Vienne est placée en situation de vigilance pour la sécheresse avec des restrictions d’eau. Les communes de St-Pardoux-le-lac et de Feytiat se mobilisent déjà pour limiter la consommation d’eau pour les espaces verts notamment.

 
A Feytiat, des cubes de laine de roche minérale dans le terreau des jardinières pour retenir l'eau.
A Feytiat, des cubes de laine de roche minérale dans le terreau des jardinières pour retenir l'eau. © S.Chassaigne/FTV
Lundi 20 juillet, la préfecture de Haute-Vienne a pris un arrêté de limitation des usages de l’eau, sur l’ensemble du département. Particuliers et collectivités sont concernés. Des restrictions de l'usage de l'eau ont été prises en Haute-Corrèze aussi. 

A St-Pardoux-le-Lac, les agents techniques ne peuvent plus pomper de l’eau dans un étang de la commune. Ils puisent donc dans un grand récupérateur d’eau de pluie pour arroser les espaces verts. Et encore !  Les plantes qui entourent le cimetière ne seront arrosées cet été qu’une fois par semaine grâce au paillage qui les protège :
 

On utilise la tonte du terrain comme paillage l’été et à l’automne on broie les branchages et on étale sur les plantations.

Olivier Clautrier, Responsable des services techniques à Saint-Pardoux-le-Lac.

On utilise la tonte du terrain comme paillage l’été et à l’automne on broie les branchages et on étale sur les plantations. Olivier Clautrier, Responsable des services techniques à Saint-Pardoux-le-Lac.
 
Haute-Vienne : les efforts de deux communes pour économiser l’eau


A Feytiat, près de Limoges, les agents techniques ont également réduit les arrosages grâce à une astuce toute simple :  
 

On met des petits cubes de laine de roche minérale dans le terreau des jardinières. Cela permet de retenir l’eau dans les jardinières.

Elise Demaison, Agent de maîtrise à Feytiat

 

Arrosage des pelouses de stades


Toujours pour économiser l'eau, la pelouse du stade d'honneur de la ville est arrosée entre 3 et 4 heures du matin, ce qui représente entre 20 et 30 m3 d’eau par semaine selon Grégory Laurent, Directeur des services techniques de la commune de Feytiat.

Dès l'an prochain, le terrain de foot pourra être arrosé avec de l'eau de pluie stockée dans 2 cuves enterrées. Et parce que l'eau se fait de plus en rare en été, deux des 5 stades de la commune ne sont plus arrosés.

Petit à petit, les collectivités locales économisent l’eau et réduisent un peu leurs factures.  


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement sécheresse météo