• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Haute-Vienne : La Porcherie doit beaucoup à Arsène d'Arsonval

La statue d'Arsène d'Arsonval trône au milieu du village. / © F3 Limousin
La statue d'Arsène d'Arsonval trône au milieu du village. / © F3 Limousin

Né et mort à La Porcherie, l'inventeur Arsène d'Arsonval aura laissé une trace indélébile dans la petite commune de Haute-Vienne. Un musée retrace son parcours, avec de nombreux objets imaginés par le savant et qui ont révolutionné notre quotidien. 

Par Thibault Marotte

Impossible de le rater à La Porcherie. Arsène d'Arsonval est partout. Une statue, une rue, une place. La commune de Haute-Vienne a tenu à rendre hommage à cet inventeur de renom né le 8 juin 1851 au château de la Borie.

Un musée communal a même été créé en 2003 pour présenter, au travers d'une exposition permanente ouverte le dimanche et sur rendez-vous, les objets créés par le savant. Dans une maisonnette, se cache un pan de l'histoire de la révolution technologique. 
 

Des inventions encore utilisées aujourd'hui 


La simplicité du musée tranche avec l'étonnant répertoire d'Arsène d'Arsonval. En plus d'être inventeur, il était aussi médecin et physicien. Il a dirigé le laboratoire de biophysique du Collège de France entre 1882 et 1910. Ce même Collège de France a donné une partie des objets présents dans l'exposition. 

Touche-à-tout, il aura participé de près ou de loin à l'élaboration et la conception d'inventions que le monde moderne utilise encore aujourd'hui. A son actif, des dizaines d'objets."Arsène d'Arsonval avait inventé le thermoisolateur. Et le mot thermos est revenu en 45 avec les Américains", raconte Bernard Guillien, président de l'associations "Les amis de la maison et du musée d'Arsonval". 
 

Expériences en direct 


L'association "Les amis de la maison et du musée d'Arsonval" a reproduit plusieurs expériences pour montrer le savoir-faire de l'inventeur. "J'aime bien commencer à parler du professeur d'Arsonval, de l'étudiant d'Arsonval ou de l'élève d'Arsonval avec ce mouvement de la balançoire électromagnétique", détaille Bernard Guillien en faisant marcher une balançoire fonctionnant sans pile.

Un conducteur d'ondes électromagnétiques permet aussi de transférer l'énergie d'un corps à une petite ampoule. Autour de la table, on ne compte plus le nombre de machines signées Arsène d'Arsonval. 
 

Une fierté dans la commune 


Ce n'est pas un hasard si le nom d'Arsène d'Arsonval résonne sans cesse dans la commune. L'inventeur a été pendant un temps maire de La Porcherie entre 1892 et 1900. La maison de ses parents est encore en état et sa dépouille repose au cimetière du lieu-dit la Borie. 

"Il a indéniablement contribué à la modernisation de sa petite patrie", assure Jean-claude Parot, le maire de La Porcherie. Son nom restera. Aux Etats-Unis, l'inventeur est même célébré par un prix intitulé The d'Arsonval Award qui récompense les avancées en bioélectromagnétique. Une distintion décernée par The Bioelectromagnetics Society. 
 
Reportage - Haute-Vienne : La Porcherie doit beaucoup à Arsène d'Arsonval
Reportage : Emmanuel Denanot, Etienne Breil et Léo Aubisse Intervenants : Bernard Guillien (Président association les amis de la maison et du musée d'Arsonval), Jean-claude Parot (maire de la Porcherie)

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus