Hélène Boutet, dessinatrice devenue maraîchère

Un Français sur deux aspirerait à changer de métier. Hélène Boutet a sauté le pas. Dessinatrice en cabinet d'architecture, elle est devenue maraîchère et s'est installée depuis un an dans le nord de la Haute-Vienne. Mais comment gérér la reconversion professionnelle ?

Hélène Boutet a quitté son poste de dessinatrice en cabinet pour devenir maraîchère
Hélène Boutet a quitté son poste de dessinatrice en cabinet pour devenir maraîchère © DR F3 Limousin
"J'étais très mal dans mon métier", explique Hélène Boutet, maraîchère bio à Bersac-sur-Rivalier. Après 12 années, elle a quitté son poste de dessinatrice en cabinet d'architecture pour cultiver la terre. Oubliés les horaires à rallonge et le stress... Hélène ne regrette pas son choix : "Je ne voulais plus de patron. Aujourd'hui, c'est la météo qui dirige mon métier", raconte-t-elle le sourire aux lèvres.

Son ancien patron et les collègues ont été déroutés, mais le plus compliqué ça a été avec la famille à commencer par son grand-père : "Il n'a pas bien compris. Car pour cette génération, le retour à la terre c'est plutôt péjoratif."

Réexploiter ses connaissances d'architecte au service de la terre


Un an après, Hélène est heureuse et va même jusqu'à se servir de son expérience dans un cabinet d'architecture. Grâce aux logiciels professionnels, elle a dessiné les plans de son exploitation.

Aujourd'hui, sans le salaire de son conjoint, la famille ne pourrait pas vivre car l'exploitation n'est pas encore rentable. 

durée de la vidéo: 02 min 03
Portrait d'une dessinatrice devenue maraîchère

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie agriculture bio
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter