Accélérer la vaccination contre le Covid grâce au "aller vers" : exemple au pied des immeubles de La Bastide à Limoges

Emmanuel Macron l'a dit. La vaccination doit s'accélérer. Le meilleur moyen : aller à la rencontre de publics ciblés. Cet été, des opérations mobiles se multiplient notamment dans les quartiers prioritaires de Limoges. L'occasion de toucher une population assez récalcitrante.
La vaccination contre le Covid au pied des immeubles du quartier de La Bastide à Limoges, le 20 juillet 2021
La vaccination contre le Covid au pied des immeubles du quartier de La Bastide à Limoges, le 20 juillet 2021 © Angélique Martinez - France Télévisions

Une vaccination anti-Covid express, jusqu'au pied des immeubles des quartiers prioritaires Limougeauds, vacciner au plus près cette population souvent sans moyen de transport et faire face à une certaine défiance, ce 20 juillet 2021, un barnum a été installé à La Bastide. 

Cette habitante sert les dents et ferme les yeux un court instant au moment de l'injection, mais ce n'est pas cela qui l'inquiète : "On verra bien si j'aurai des séquelles plus tard. Je n'étais pas forcément pour, mais j'étais obligé, pour faire des sorties avec les enfants, des activités..." 

Oui, certains viennent à contre-coeur, les volontaires convaincus sont plus rares. "On sent que les gens se précipitent un petit peu vers les vaccinations par obligation", témoigne Charlène Tronche, infirmière de la Protection Civile. 

Un effet direct de la mise en place du pass sanitaire. Dans ce quartier de La Bastide, des habitants de tous les âges saisissent l'opportunité de cette vaccination au pied des immeubles, soit pour partir en vacances, aller au restaurant ou anticiper une rentrée plus sereine. "Honnêtement, c'est juste parce que tout le monde le fait et que si on ne le fait pas, on est un peu privé de tout", avoue ce jeune homme. Pour cette autre habitante, ce sont les contraintes professionnelles qui l'encouragent à se faire vacciner : "Je travaille tout l'été au centre social et à la rentrée, j'ai un poste contractuel dans l'enseignement, je n'ai pas vraiment le choix."

Sur l'ensemble des communes de Limoges Métropole, les pourcentages de personnes ayant reçu au moins une première dose est légèrement au-dessus des chiffres nationaux. En ce qui concerne la seconde dose et donc le nombre de personnes entièrement vaccinées, le chiffre est identique à celui observé au niveau national. 

Cette action, assurée par la Protection Civile et diligentée par la Préfecture de la Haute-Vienne, devrait accélerer la campagne de vaccination. Plusieurs opérations sont programmées dans les prochains jours : Beaubreuil, Cité des Coutures, Val de l'Aurence Nord et Vigenal. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société