"C'est un lieu de reproduction et ils nourrissent les insectes" : pourquoi il faut éviter d'abattre un arbre mort au printemps

À l'arrivée du printemps, abattre un arbre mort, qui peut gêner dans sa propriété, peut-être tentant. Pourtant, même morts, ces organismes continuent de jouer un rôle important pour les écosystèmes. Explications.

Les arbres jouent un rôle essentiel dans l'écosystème de leur vivant... et même après leur mort. En effet, "ils créent de l'habitation. C'est un lieu de reproduction, ils nourrissent les insectes. Certains insectes ne se nourrissent que de bois mort. Les oiseaux y laissent leurs nids", raconte Gabriel Metegnier, directeur technique et scientifique Groupe Mammalogique et Herpétologique du Limousin (GMHL). Quand on fait l’analyse des espèces, un arbre mort abrite un nombre d'espèces supérieur à un arbre vivant. Même la position de l'arbre est importante. Sur un arbre couché, il ne va pas se développer le même type de champignon qu'un arbre debout."

Les dommages pour la faune peuvent être importants. Il y a quelques jours, à Couzeix, près de Limoges (Haute-Vienne), SOS Faune sauvage est intervenue après qu'un arbre a été abattu dans le cadre d'un chantier. L'arbre contenait quatre nids, d'après l'association, dont trois ont été détruits dans la chute.

Le printemps est une saison sensible, marquée par la période de reproduction de beaucoup d'espèces. Elles s'en servent pour s'abriter. "C'est une période où le risque de destruction de jeunes animaux est le plus fort", souligne Gabriel Metegnier.

Prendre des précautions 

Certaines entreprises qui se chargent d'abattre les arbres pour les particuliers tentent de respecter la biodiversité et se tiennent donc à certaines règles. "La norme sécuritaire est la plus importante, si l'arbre est à proximité d'un jeu pour enfant, par exemple, sa chute représente un danger", assure Lydie Debaëne, gérante d'Arborie conseil.

Pour son entreprise, elle tente de trouver un compromis pour couper le moins de bois possible en évaluant la santé de l'arbre "S'il développe la maladie de la suie, il est préférable de l'abattre. Sinon, il est toujours plus bénéfique d'en laisser un maximum s'il n'y a pas de pathogène", atteste-t-elle.

Les clients peuvent demander ses services tout au long de l'année. "Quand on monte dans les arbres et qu'on se rend compte qu'il est occupé par des animaux, on en discute avec les clients pour faire en sorte d'attendre l'hiver", affirme la gérante.

Selon Gabriel Metegnier, un travail de sensibilisation doit être effectué au niveau des communes pour faire comprendre aux particuliers le rôle d'un arbre mort pour l'environnement.