Casino. "Ça met un coup à tout le monde" : fermeture annoncée pour le site Easydis de Limoges, ex-filiale du groupe

Le centre logistique Easydis de Limoges devrait mettre la clef sous la porte d'ici à septembre 2024, selon les syndicats. Une information qui fait suite au démantèlement et à la vente du groupe Casino. Une centaine de salariés pourraient perdre leur emploi. La direction du groupe, de son côté, refuse de parler de fermeture et précise qu'elle travaille "sur différentes pistes qui permettraient à nos sites de travailler pour d’autres acteurs."

"Franchement, tout le monde se doutait un peu de ce qui allait arriver, mais ça met un coup à tout le monde, la tête est basse... du gâchis, on n'est pas bien quand même parce qu'on s'est attaché à ce site-là... Il y a beaucoup de gens, ça fait vingt ans qu'ils travaillent ici." François Rebours, délégué syndical CFE - CGC accuse le coup. 

Le centre logistique Easydis, situé en zone industrielle nord de Limoges, devrait fermer d'ici à septembre prochain, selon ce dernier : "Ce matin, on a appris que notre entrepôt ne serait pas gardé par le groupe Casino, que début septembre, mi-septembre, on n'aurait plus de colis du tout à préparer sur site donc que la fermeture du site était envisagé à part si repreneur il y a. (...) La direction a réuni tous les salariés après le CSE pour annoncer la fermeture du site", explique le syndicaliste.

L'homme nous précise qu'une réunion "R1 du PSE va être mise en place le 6 mail, en central, à Saint-Etienne. Elle va démarrer le PSE. À partir de là, on va savoir ce qu'il y a dedans."

"À ce jour, il n’y a pas de projet de fermeture de l’entrepôt de Limoges"

Une centaine de salariés est concernée par cette fermeture annoncée. Easydis compte près de 2 000 salariés répartis sur douze entrepôts en France, seuls quatre seraient conservés, pas celui de Limoges.

Le site Easydis de Limoges de 58 000 m² alimente, en denrées alimentaires, 33 magasins sur la région. C'est également une plateforme qui fournit toute la France en produits textiles.

La direction du groupe a répondu par mail, rappelant "les accords avec Auchan Retail et le Groupement Les Mousquetaires en vue de la cession des hypermarchés et supermarchés Casino". Elle rappelle le communiqué de janvier qui précisait le maintien de certains entrepôts. 

Elle s'explique ensuite sur la situation en Haute-Vienne : "Concernant nos autres entrepôts – dont celui de Limoges, une réflexion est engagée sur la refonte des schémas directeurs de la filiale Easydis à la suite de la cession de la quasi-totalité des supermarchés et hypermarchés. 

À ce jour, il n’y a pas de projet de fermeture de l’entrepôt de Limoges.

Nous avons lancé une campagne de commercialisation de nos sites afin d'en diversifier l'activité. 

Nous travaillons sur différentes pistes qui permettraient à nos sites de travailler pour d’autres acteurs, en direct ou via des contrats de prestations. 

Différents scenarii sont étudiés avec toujours cette même volonté de préserver au maximum l’activité et les emplois. 

Il n'y a donc pas de projet de fermeture de cet entrepôt, et nous poursuivons le dialogue avec nos partenaires sociaux en ce sens."

Plus de 70 salariés s'étaient mobilisés, en décembre dernier, à Limoges ainsi que dans d'autres sites français, après l'annonce du démantèlement du groupe Casino. Une enseigne rachetée en grande partie par les groupes de distribution Intermarché et Auchan. La direction d'Eaesydis est basée à Saint-Etienne. 

Récit avec Sébastien Laporte