Pendant le confinement, afflux de dons à la Banque alimentaire de Haute-Vienne

Equipés de masques, les bénévoles de la banque alimentaire réceptionnent de nombreux lots de denrées alimentaires dans leur entrepôt de Limoges / © C. Descubes / F3 Limousin
Equipés de masques, les bénévoles de la banque alimentaire réceptionnent de nombreux lots de denrées alimentaires dans leur entrepôt de Limoges / © C. Descubes / F3 Limousin

Pendant le confinement, la précarité continue. A Limoges, les bénévoles de la banque alimentaire sont mobilisés pour accueillir un afflux de dons venus des restaurants fermés, des denrées périssables qu'il faut distribuer à ceux qui en ont besoin.

Par Cécile Descubes avec Annaïck Demars

La banque alimentaire de Haute-Vienne, comme ses homologues partout en France, joue un rôle primordial dans cette situation de crise inédite. À Limoges, beaucoup d'associations ont décidé de fermer ou de limiter leur ouverture en raison de la crise du Coronavirus.

Pour remédier à ce problème, la banque alimentaire de Haute-Vienne a décidé de redoubler d’efforts. Ses bénévoles sont beaucoup plus mobilisés que d’habitude. Ils sont au travail dans les entrepôts afin de collecter tous les stocks donnés par les restaurateurs, les cantines et les restaurants scolaires ou d’entreprise, souvent des quantités énormes. Samedi 21 mars 2020, par exemple, pas moins de 2 tonnes de fromage ont été livrées.

Par ailleurs, la banque alimentaire lance un appel car elle a un besoin urgent de produits d'hygiène : savons, dentifice ainsi que des protections féminines. Le numéro de la banque alimentaire est : 05.55.31.07.14


 
Les distributions se font sous surveillance / © C. Descubes / F3 Limousin
Les distributions se font sous surveillance / © C. Descubes / F3 Limousin
 

Distribution sous surveillance

 
Avec ces rentrées inespérées de denrées alimentaires en grande quantité, la banque alimentaire a décidé de faire une distribution de colis alimentaires pour les plus démunis et les sans-domicile-fixe. Samedi 21 mars, le camion-épicerie s'est posté au CCAS (Centre communal d'action sociale) près de la mairie de Limoges, afin de donner à ceux qui en ont besoin, un public particulièrement inquiet car précaire et fragile. L'objectif est que ces personnes aient tout ce qu’il faut dans le frigo pour deux à trois semaines, de manière à ne pas devoir sortir.

Cette distribution ayant valeur de test pour écouler des stocks en surplus, elle sera peut-être renouvelée mais toujours sous l'égide de la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) de Haute-Vienne car il faut éviter au maximum les rassemblements.

Pour toute demande, le CCAS de Limoges a mis en place un numéro d'écoute pour les personnes vulnérables ou isolées : il s'agit du 05.55.45.85.08

De leur côté, les associations s'adaptent. Les Restos du coeur, par exemple, vont rouvrir dès lundi 23 mars leur site du Chinchauvaud à Limoges : il sera ouvert chaque matin. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus