Coronavirus : le prix des gels hydro-alcooliques encadré, la vente de masques de protection règlementée

© F3 Limousin
© F3 Limousin

Alors que le nombre de malades infectés par le COVID-19 progresse partout en France, les prix des gels hydro-alcooliques se sont envolés. Les inspecteurs de la répression des fraudes ont enquêté sur les tarifs pratiqués avant que l'Etat décide d'encadrer les prix. 

Par Marie-France Tharaud

« Des prix inacceptables… »

Coup de colère du ministre de l’Économie Bruno Le Maire face aux prix des gels hydro-alcooliques et des masques de protection.
Depuis le début de la crise du coronavirus, ils ont connus par endroits de fortes augmentations.

Pour éviter la spéculation, l’Etat a décidé d’agir

Des inspecteurs de la Direction générale des fraudes (DGCCRF) sont allés enquêter dans tous les lieux de vente des gels et des masques pour constater les hausses de prix.
Pour l’heure, c’est surtout une pénurie des produits qui est observée...

Toutefois, l’Etat devrait prendre ce vendredi 6 mars 2020 un décret encadrant les prix des gels hydro-alcooliques, tout comme il a pris un décret sur la réquisition des masques de protection au bénéfice des personnels de santé et des malades, publié mercredi 4 mars 2020 au Journal officiel.

Dès publication du décret, tout dépassement avéré du tarif réglementé tombera sous le coup d'une contravention de 5ème classe, 7.500 euros d'amende par produit vendu.
 
Contrôle des prix des gels hydroalcooliques et de la vente de masques protecteurs
Conséquences de la crise du coronavirus, il est difficile de se procurer des gels hydro-alcooliques et des masques de protection... Les stocks de ces derniers ont été réquisitionnés par l'Etat qui a décidé également de plafonner les prix. Depuis plusieurs jours, des inspecteurs de la répression des fraudes enquêtent sur l'envolée des prix. Intervenants : Anne-Laure Brasset, inspectrice de la répression des fraudes DGCCRF ; Rémi Chamignon, directeur d'une grande surface ; Sylvie Herpin, chef de service Répression des fraudes DGCCRF ; Sophie Launay, pharmacienne ; Pierre Bregon, pharmacien  - France 3 Limousin - Philippe Tanger, Romain Burot, montage : Logan Pennes

 

Sur le même sujet

Les + Lus