Dans les coulisses du musée des Beaux-Arts de Limoges

© Marine Guigné - France 3 Limousin
© Marine Guigné - France 3 Limousin

Vous connaissez peut-être le musée des Beaux-Arts de Limoges, mais celui-ci a aussi sa face cachée, voire immergée… Visite en accès réservé.

Par Anouk Passelac

Derrière la façade du musée des Beaux-Arts, se cache un dédale, une sorte de labyrinthe. A l'abri des regards, dans les entrailles de l'ancien palais épiscopal : 7 300 m2 sur quatre niveaux, 10 000 œuvres inventoriées, mais beaucoup plus, en réalité, car les réserves n'ont pas encore livré tous leurs secrets. Elles renferment certaines œuvres précieuses et des collections d’objets réputées au niveau international.

Des figurines égyptiennes âgées de 3000 ans reposent dans la réserve du musée. / © Marine Guigné - France 3 Limoges
Des figurines égyptiennes âgées de 3000 ans reposent dans la réserve du musée. / © Marine Guigné - France 3 Limoges

A l’étage supérieur, Alain Dionnet, l'attaché de conservation, veille à la mémoire des œuvres du musée. Pour chacune d'entre elles, un dossier a été constitué, véritable fiche d'identité, contenant parfois des pépites : « On a une lettre de Jean Renoir qui évoque le tableau où on le voit à 4 ans. C’est un don de son père à la ville de Limoges. », sourit-il.

Au sous-sol, travaille Coline Bourguoin, au chevet des œuvres abîmées par le temps. Elle a accès à des œuvres invisibles du public : « Ce sont des objets plus fragiles, plus délicats. Il y aussi des dessins qui ont des temps précis d’exposition, qu’on ne peut exposer en permanence. »

Les œuvres du musée des Beaux-Arts de Limoges n’ont pas fini de parler.

Dans les coulisses du musée des Beaux-Arts de Limoges
Intervenants: Anne Liénard, conservatrice du Patrimoine / Alain-Charles Dionnet, chargé de conservation / Coline Bourgouin, régisseur des collections / Laëtitia Jammet, régisseur de recettes Reportage: Marine Guigné, Pascal Coussy, Antonio Dos Santos

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus