Covid et télétravail : la SNCF supprime des trains

Publié le
Écrit par Eric Muller
Deux aller-retour Brive Paris via Limoges supprimés chaque jour
Deux aller-retour Brive Paris via Limoges supprimés chaque jour © Thomas Milon

En raison d'une baisse des réservations due à l'épidémie de Covid et au télétravail, la SNCF a annoncé une suppression de trains Intercités et TER à partir de cette semaine.

Sur le Limousin, 2% du personnel roulant SNCF serait à l'isolement. Ce dernier concerne les arrêts maladie en raison du Covid ou les cas contacts. La direction a, alors, annoncé la suppression de trains Intercités et TER pour les jours à venir.

Ainsi, sur 9 trains quotidiens de la ligne POLT entre Brive et Paris, 2 sont supprimés. Il en va de même dans le sens des retours. Jusqu'à nouvel ordre, dans le sens Toulouse - Paris, les trains n° 3624 (départ de Brive à 6h et Limoges à 7h03) et n° 3684 (départ de Brive à 18h et Limoges à19h05) ne sont plus en circulation.

Mêmes causes et mêmes conséquences dans le sens Paris - Toulouse : les trains n° 3615 (départ de Paris à 7h40) et n° 3675 (départ de Paris à 18h40) sont, eux aussi, supprimés.

Côté TER, 93% de la circulation est assurée sur la Nouvelle Aquitaine. Et la direction de préciser "qu'il n'y a pas de régions favorisées ou défavorisées plutôt que d'autres".

C'est un plan adapté qui tient compte de la fréquentation des voyageurs. Ce qui permet d'assurer un plan de transport le plus fiable possible et que la SNCF privilégie ainsi les trains de pointe du matin et du soir

Service Communication SNCF Limousin

Et la direction de rajouter qu'elle s'assure, en faisant un petit peu moins, de tenir compte des effets d'une moindre disponibilité des personnels SNCF concernés par le Covid.

De leur côté, les syndicats n'affichent pas le même point de vue et les mêmes analyses. Ils ne sont pas d'accord sur le principe choisi et les raisons invoquées d'une baisse de la fréquentation. Pour eux, "les trains du service public doivent rouler quelque soit la fréquentation".

On n'imagine, demain, arrêter de fournir l'électricité aux fins fonds de la Creuse ou de la Corrèze parce que ça concerne une faible partie de la population"

Benoît Lematelot, Délégué CGT SNCF Limoges

Les syndicats mettent en avant les flux tendus et une érosion de la mission de service public de la SNCF. Et de rajouter que "le fait de réduire cette offre ne va pas dans le bon sens". 

Pour l'heure, aucune date de retour à la normale n'a été avancée.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.