Drame des Portes-ferrées à Limoges : le bébé victime d’un meurtre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Milon et Marc Fauchoux.
La cité des portes-ferrées à Limoges.
La cité des portes-ferrées à Limoges. © FTV

Ce mercredi 17 novembre 2021, une autopsie a été pratiquée sur le corps de la petite fille de 7 mois retrouvée morte lundi dans un appartement. Selon le procureur de Limoges, "elle est morte suite à des coups portés sur la tête. C’est criminel".

Après la mort d'un homme de 34 ans lundi soir dans la cité des Portes-ferrées et la découverte dans l'appartement familial de sa fille de 7 mois, également décédée, une autopsie a eu lieu ce mercredi 17 novembre. Baptiste Porcher, procureur de la République de Limoges s'est exprimé à la presse et indique ce soir :

L'enfant est morte suite à des coups portés sur la tête. C’est une mort criminelle et il y a désormais une enquête pour meurtre sur mineur de moins de 15 ans.

Procureur de Limoges.

Concernant le père, une autopsie a été pratiquée également. "Il est mort des suites de sa chute. On connaîtra le résultat d’analyses toxicologiques dans les prochains jours " précise le procureur.

Drame familial lundi 

Lundi soir, peu avant 18h30, un homme de 34 ans s'est suicidé en se défenestrant de son appartement au cinquième étage, au 38 rue Domnolet Lafarge à Limoges dans le quartier des Portes Ferrées.

Selon des témoins, il s'est jeté dans le vide alors que sa compagne arrivait au pied de l'immeuble. Cette dernière est immédiatement montée dans l'appartement où sa petite fille de sept mois a été retrouvée inanimée. Les pompiers et les services de police se sont rapidement rendus sur place où ils ont constaté la mort de l'homme de 34 ans et du bébé.

Selon des voisins, le couple se disputait régulièrement et l'homme rentrait souvent chez lui alcoolisé. "Un jour, on a été témoins d'une embrouille avec sa femme. Il avait cassé toutes les vitres de son balcon", expliquait lundi un témoin.

D'après le parquet, La police était intervenue une fois au domicile de ce couple le 6 octobre dernier suite à l'appel de voisins qui avaient entendu une dispute. Deux jours plus tard, la femme s'était présentée aux services de police pour déposer plainte pour une bousculade. Les forces de l'ordre l'avaient prise en charge pour l'orienter vers l'association d'aide aux victimes et vers l'assistante sociale du commissariat.

L’enquête menée par la police de Limoges se poursuit et doit désormais déterminer l’origine et les circonstances précises de la mort du nourrisson.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.