Entre deux avec Céline, la femme Forte du Limoges CSP

© Stephane Lefèvre / Maxppp
© Stephane Lefèvre / Maxppp

Dallas pour les uns, Samaritaine pour d’autres (on y trouve de tout à tous les étages), l’histoire de ce club si particulier est inexorablement jalonnée de drames, de batailles mais toujours portée par la passion. Rencontre avec Céline, la femme Forte du Limoges CSP.

Par Entrevue : JM Jonquard / Henri Simonet - Retranscription : S. Antoine / H. Abalo

Amour de jeunesse

Céline Gabriel débute le basket dans le même club que Frédéric Forte à Caen fin des années 70. Les premières rencontres se font lors de tournois quand ils sont tout petits. L'adolescence et un stage mixte de sélection feront le reste :

On s'est plus regardé - lâche la Caennaise avec un large sourire.
 

En 1988 Frédéric Forte rejoint Limoges pour une première saison sous les couleurs du CSP. Céline reste à Caen pour jouer dans son club fraichement promu en N2. Le couple se retrouve l'année suivante à Gravelines lorsque Fred joue pour le BCM. C'est en 1991 que les Forte débarquent ensemble à Limoges. Tous deux au Cercle Saint Pierre qui compte à l'époque une section féminine. Mais 4 ans plus tard, les dirigeants décident d'y mettre fin. Céline mute à la mu' (Salle des sœurs de la Rivière, bastion du CSP avant la sortie de terre de Beaublanc Ndlr) pour rallier le Limoges ABC. Au bout d'une saison faste et riche sur bien des aspects, Céline met un terme à sa carrière de joueuse. Nous sommes en 1996, elle attend leur première fille Angiolina. Environ 1 an après, Frédéric Forte est remercié par les nouveaux dirigeants du CSP Limoges.
 

Le couple Forte au chevet du CSP

De 1997 à 2004, le couple sillonne l’Europe et ses clubs phares de Paris à Salonique en faisant un retour par Strasbourg pour enfin conquérir la terre des ancêtres de Fred : l'Italie. Céline donnera naissance à deux autres filles, Vittoria puis Josepha. Parallèlement, le CSP perd de sa superbe malgré le triplé de 1999, le club est embourbé dans les affairesAbus de biens sociaux, double commissionnement et comptes maquillés... L'histoire se termine en 2000 avec une dette estimée à 20 millions de francs (3 millions d'euros). Pire en 2004 le club est au bord du gouffre prêt à déposer un bilan qui pourrait lui être fatal. C'est l'intersaison, le couple Forte est à Strasbourg, il apprend la nouvelle en lisant l'Equipe. De là nait la légende. Sur la route des vacances, les Forte sont faces à un dilemme. À gauche direction l'Italie, à droite Limoges. Finalement après avoir pesé brièvement le pour et le contre, le couple Forte prend une décision commune : sauver le mythique CSP Limoges.

En fait dans toutes nos décisions, on a jamais réfléchi beaucoup. Quelque part nous étions un peu inconscients.
 

Céline Forte : en 2004, c'est l'Italie... ou Limoges
Entretien avec Céline Forte, la présidente du conseil de surveillance du Limoges CSP. Elle revient sur les choix qui ont guidé sa vie, dans le basket et ailleurs. #1 : En 2004, avec Fred Forte, ils choisissent de sauver ce club de coeur.  - Entretien : Jean-Martial Jonquard, Henri Simonet
 

La pierre pour se reconstruire

Si l'aventure promet d'être belle, elle ne sera pas de tout repos. L'une des raisons probables pour lesquelles le couple finira par se séparer. Céline quitte Limoges pour se reconstruire en tant que femme, en tant que maman. Elle retourne vivre à Caen entourée de sa famille notamment son frère Alexandre. Elle y embrasse une carrière dans l'immobilier. Une autre passion commune qu'elle partageait avec le père de ses trois filles.

Je prends beaucoup de plaisir, c'est un domaine qui me va à ravir [...] Je parle de ce que j'aime, c'est facile.

 

Le décès de Fred Forte

Chacun poursuit sa vie à 500 km l'un de l'autre. Les enfants grandissent. Le joueur qui avait intercepté le ballon face au Benetton Trévise de Tony Kukoc et permis au CSP Limoges de gagner le titre de champion d'Europe 1993, devient président du club. En à peine 10 ans il replace le club dans l'élite du basket français et européen jusqu'à ce funeste jour de 2017. Frédéric Forte décède le 31 décembre à l'âge de 47 ans. Le peuple vert perd son président iconique, le monde du basket un joueur mythique, Céline, Angiolina, Vittoria et Josepha, un morceau d'elles. La veuve ne pense pas du tout revenir à cet instant :

Je pense mes filles. Je pense qu'elles vivent. Je pense Fred parti... et on essaye d'avancer. (sic).

 

"Céline t'es plus rien au club"

Une organisation à plusieurs visages passe alors aux commandes. Mais cette association de bienfaiteurs peine à trouver une légitimité. Pire les dirigeants se coupent d'une bonne partie de la base : les supporters. Pendant ce temps soit environ 8 mois, Céline renoue avec le (monde du) basket qu'elle avait fui pour se reconstruire. Si elle reste à distance, elle entend (ce qui agite la #CSPNation Ndlr) et se remémore cette petite phrase qui lui aurait été glissée au lendemain du décès de Frédéric Forte :

Céline, faut que je te dise, t'es plus rien au club !
 

Céline Forte : le retour dans le monde du basket
Entretien avec Céline Forte, la présidente du conseil de surveillance du Limoges CSP. Elle revient sur les choix qui ont guidé sa vie, dans le basket et ailleurs. #2 : En 2018, le retour à Limoges Quelques temps après la disparition de Fred Forte, Céline renoue avec le monde du basket. Elle envisage, puis concrétise son retour à Limoges en accord avec ses filles.  - Entretien : Jean-Martial Jonquard, Henri Simonet
 

Une femme Forte au Limoges CSP

Céline pourtant en instance de divorce au moment de la mort du mythique joueur #4 du Limoges CSP, étudie alors la possibilité de reprendre le club.

Je le fais pour respecter le travail qui a été fait, pour l'énergie, tous les sacrifices.

Elle en parle à ses filles qui n'attendaient que cela. La parole de l'une d'elles "ça redonne un sens à ma vie" conforte d'autant plus la maman dans sa décision.
Paradoxalement, Céline même si elle fait le choix de ne pas se réinstaller à Limoges, se retrouve très souvent dans cette ville qu'elle avait volontairement éludée. Revoir certains cercles de l'entourage du couple est parfois violent. Pour autant elle choisit de faire son deuil en effaçant ces moments douloureux que vivent les couples qui se déchirent, convaincue qu'elle a fait le bon choix.

Je sais pourquoi on est là, aucun regret.
 

Dans un premier temps, le match avec l'ancien directoire se joue en coulisses mais la bataille se gagne sur terrain juridique. Peu de temps avant la fin de saison 2018-2019, l'équipe de Céline Forte (Présidente du conseil de surveillance) reprend les rênes du Limoges CSP.
Céline Forte : "Il faut penser aux bonnes choses"
Entretien avec Céline Forte, la présidente du conseil de surveillance du Limoges CSP. Elle revient sur les choix qui ont guidé sa vie, dans le basket et ailleurs. #3 : Un retour dans la douleur ? En 2019, lorsque Céline Forte revient à Limoges pour s'occuper du CSP, elle retrouve une ville qu'elle avait quittée, elle revient pour respecter l'aventure menée avec Fred au début des années 2000. Un retour à la fois enrichissant et douloureux.  -  Entretien : Jean-Martial Jonquard, Henri Simonet
 

Quel avenir pour le club ?

Si une refonte en profondeur a été menée par la propriétaire du club à différentes strates, du directoire au parquet, la question des objectifs et perspectives se pose. Sportivement en ce début de saison, l'équipe Pro reconstruite à 80% est à la peine tant en Jeep Elite qu'en Eurocup. L'expérimentée propriétaire sait qu'il faudra du temps là où l'ancienne joueuse passionnée voudrait des résultats sans plus attendre. Pour autant d'un point de vue rationnel un club est aussi condamné à un bilan financier positif. Le nouveau directoire a récupéré le club avec le palmarès qu'on lui connait mais aussi un budget réduit, moins de partenaires et une salle devenue obsolète. Céline Forte ne s'en cache pas, comment ne pas envier l'ASVEL de Tony Parker qui a très nettement établi un modèle structurel dans le basket français (équipe féminine, nouvelle salle, participation à la plus prestigieuse compétition européenne). Elle sait également que certaines décisions se jouent dans des sphères plus politiques pour les questions d'infrastructures. Mais pourquoi le Limoges CSP club historique du basket français n'aurait-il pas droit lui aussi à une section féminine, une nouvelle salle et un jour peut-être un nouveau sacre européen ?! Une chose qui est sûre, la saga CSP n'est pas terminée !
 
Entretien avec Céline Forte
C'est un exercice qu'elle redoute. Pour la première fois, Céline Forte s'exprime devant une caméra. Un entretien dans lequel la présidente du conseil de surveillance du Limoges CSP revient surs ses choix qui ont guidé sa vie dans le monde du basket et ailleurs.  - Entretien : Jean-Martial Jonquard et Henry Simonet

 

Sur le même sujet

Les + Lus