Les feux d'artifice font "pschitt" en Limousin

Suite à la pandémie, il ne devrait y avoir qu'une petite dizaine de feux d'artifice tirés en Limousin cet été. Une crise sanitaire en forme de scénario catastrophe pour les professionnels du secteur qui voient leur activité fortement touchée.

Feux d'artifice à Limoges en 2019
Feux d'artifice à Limoges en 2019 © FTV - Pascal Coussy
Pas de feux d'artifice à Limoges, Brive ou Guéret cette année en raison de la Covid-19. Certaines communes comme Royère-de-Vassivière, Meuzac ou Flavignac ont conservé l'événement pour la plupart au mois d'août.

Un sérieux manque à gagner pour les artificiers.
Romain Palard ne pourra pas tirer de feu d'artifices cet été en Limousin
Romain Palard ne pourra pas tirer de feu d'artifices cet été en Limousin © FTV - Lola Bodin Adriaco
A la maison, comme confiné dans le restaurant de ses parents, Romain Palard ne peut vivre le feu d'artifice qu'il a préparé que sur un écran.

On le proposera peut-être l'année prochaine, ailleurs, autrement...

Romain Palard, artificier

L'année dernière, cet artificier limougeaud avait préparé le feu d'artifice d'Oradour-sur-Vayres en Haute-Vienne. "Les petits villages ne font pas le leur malgré les autorisations possibles avec les gestes barrières et la distanciation pour des raisons de coût et la peur de l'affluence des grandes villes. Exemple : Limoges ne fait pas son feu d'artifice, si demain la commune voisine le faisait, les 25 à 35 000 spectateurs risqueraient de se reporter sur ce village là..." explique dépité Romain Palard.
 

Les amateurs se rabattent sur les magasins...

Les magasins de feux d'artifice font le plein
Les magasins de feux d'artifice font le plein © FTV - Lola Bodin Adriaco
Avec une météo radieuse, les amateurs de feux d'artifice se sont rendus dans les magasins de farce et attrape ou spécialisés qui réalisent un bon chiffre d'affaires sur ce secteur.

Petits pétards, claque-doigt, ciel étoilé...

Client d'un magasin

"Les enfants ne vont pas voir de feux d'artifice alors on essaie de le faire avec ce que l'on peut" résume le client d'un magasin limougeaud spécialisé.

"Du 1er au 13 juillet...on a vendu 40% de feux d'artifice par rapport au reste du magasin" ajoute Catherine Fray responsable du magasin.
  
Pour ne pas gâcher la fête, prudence et sécurité sont de rigueur. La mauvaise utilisation des pétards représente jusqu'à 40 % des admissions aux urgences le soir du 14 juillet.
Les feux d'artifice font "pschitt" en Limousin
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
14 juillet événements sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter