Football : la victoire de l'Algérie fêtée dans les rues de Limoges

Sur la place Denis Dussoubs, dans la nuit du vendredi 19 juillet. / © Eric Boutin - France 3 Limousin
Sur la place Denis Dussoubs, dans la nuit du vendredi 19 juillet. / © Eric Boutin - France 3 Limousin

L'Algérie a décroché sa deuxième étoile à la Coupe d'Afrique des Nations, vendredi 19 juillet, face au Sénégal. La victoire, à la fois sportive et politique, a été célébrée toute la nuit à Limoges, sans débordement selon la police.

Par Ariane Pollaert

C'est le deuxième titre de leur histoire à la Coupe d'Afrique des Nations. A la 79 ème seconde, les "Fennecs" marquent l'unique but de la rencontre, face au Sénégal. D'Alger à Paris en passant par Limoges, les supporters des Verts ont célébré toute la nuit cette victoire.

Dans la capitale du Limousin, feux d'artifice, cris de joie et musiques rythment la soirée. Malgré le tintamarre, la police ne constate aucun incident.

Ce triomphe intervient dans un contexte de revendications sans précédent en Algérie
 

Quand vous voyez les manifestations dans la rue en Algérie... Les mafieux sont déjà en prison... et maintenant, on a remporté la Coupe d'Afrique des Nations. C'est vraiment une année inoubliable ! (un supporter de l'Algérie, à Limoges)


 
Quelques heures avant le coup de sifflet final, l'ambiance est beaucoup plus calme dans le quartier Beaubreuil. Une ambiance presque familiale, avec des Marocains et des Maliens aux côtés des Franco-Algériens. 
 

C'est très important que l'Algérie gagne, pour montrer qu'on est forts, que l'Algérie est un pays fort. Les petits seront fiers aussi. Même s'ils sont Français, ils seront aussi fiers de l'Algérie. (une supportrice de l'Algérie, à Limoges)

 
Dans le quartier de Beaubreuil, vendredi 19 juillet. / © Eric Boutin - France 3 Limousin
Dans le quartier de Beaubreuil, vendredi 19 juillet. / © Eric Boutin - France 3 Limousin


La victoire est acquise sur le terrain sportif, mais l'avenir politique du pays est encore sous tension. Les manifestations continuent chaque vendredi, à Alger depuis février 2019, pour faire plier le régime.



 

Sur le même sujet

Les + Lus