Gagnez vos places pour le festival Eclats d'émail édition 2020, le jazz malgré tout !

Le festival Eclats d'émail Jazz édition 2020 aura lieu du 14 au 19 décembre prochain à Limoges ; Une programmation adaptée à la crise mais qui garantit l'esprit de la manifestation.

Affiche Festival Eclats d'émail Jazz Edition 2020
Affiche Festival Eclats d'émail Jazz Edition 2020 © Tomoko Suwa-Krull
Après les incertitudes du printemps et de l'été, puis l'annulation de la programmation de novembre, le festival Eclats d'émail jazz édition 2020 a été reporté en Décembre. Il aura lieu du 14 au 19 décembre, c'est Jean-Michel Leygonie, le créateur du festival, qui l'a annoncé lui-même.
 

Une programmation adaptée 

C'est un pari que font les organisateurs du festival. Celui d'un avenir proche, sans confinement mais avec des restrictions. C'est la raison pour laquelle les concerts auront lieu avant 20h00, et dans le respect le plus total des mesures sanitaires en vigueur  : La crise liée à la Covid-19 n'a pas permis de conserver l'intégralité de la programmation initalement prévue. Ainsi Erik Truffaz, ou encore JB Bimeni ne seront pas présents. Les soirées qui devaient se dérouler à L'Ambassade ont été annulées. 
Pour le reste, il faut bien sûr attendre le 1er décembre pour en savoir plus, mais la motivation et l'ambition des organisateurs sont intactes.
 

Nous ne sommes pas obstinés et incorrigibles face à la situation actuelle, nous avons juste le sentiment qu’après tout ce travail, si une fenêtre s’ouvre, elle doit être tentée. Nous savons que le mois de novembre va être fractionné d’annonces, de chiffres, de statistiques... attendons et soyons prêts !

L'équipe du festival



Cependant, que les fidèles de la manifestation se rassurent, l'esprit d'Eclat d'émail Jazz Edition est garanti. Voici quelques grands noms du jazz qui marqueront leur passage à Limoges pour une édition singulière. La virtuosité de James Carter fait de lui le chef de file d’une génération. Son jeu nomade affirme le droit à une liberté de circulation entre les sons et les époques. « Je ne cherche pas à brouiller les pistes mais je refuse, proclame-t-il, de me laisser enfermer dans une image ». L’impossibilité de classifier un artiste, c’est le secret de sa longévité. Quant à sa technique, dire qu’elle est phénoménale est un euphémisme. Justesse, précision, vitesse, tout y est.
James Carter retrouve en 2011 son Organ Trio qu’il forme avec Gerard Gibbs (orgue) et Alex White (batterie) et avec qui il se produit depuis 2004, donnant un portrait de la scène jazz de Détroit, à la fois ancrée dans ses racines et tournée vers l’avenir. Passionné depuis l’enfance par le basket-ball, c’est à la suite d’une blessure que Yaron Herman se tourne vers la musique et le piano plus particulièrement, dont il commence la pratique à l’âge de seize ans.
En 2003, Yaron Herman enregistre un album en duo avec le batteur Sylvain Ghio, « Takes 2 to know 1 ».
Vient ensuite la rencontre avec le Label LABORIE Jazz et une collaboration durant plusieurs années avec 3 disques d’exception, son premier album solo, intitulé « Variations », sorti en 2006. Acclamé par la critique, le disque est suivi d’une tournée qui le mène à se produire à la Cité interdite à Pékin, une première pour un pianiste de jazz. Elu talent jazz Adami en 2007, Yaron forme un trio avec le contrebassiste Matt Brewer et le batteur Gerald Cleaver, avec lequel il enregistre « A Time for Everything » (2007) où titres originaux croisent reprises étonnantes du « Toxic » de Britney Spears ou du « Message in a Bottle » de Police. Viendra ensuite « Muse » en 2009, où la rencontre entre le Trio et le Quatuor EBENE, signera parmi les plus belles pièces d’un Quatuor à cordes sur ses compositions.
Pour « Alter Ego », paru en 2012, Yaron Herman élargit son trio qu’il formait deux ans avant avec Chris Cordini (contrebasse) et Tommy Crane (batterie) à un quintet avec les renforts des saxophonistes Émile Parisien et Logan Richardson sur les onze compositions originales.
  La musique de Toni est un reflet fidèle de la soul du 21ème siècle telle qu’elle l’envisage, l’autorisant à se faire connaître grâce à une série de tournées à guichet fermé qui lui ont permis de fouler les meilleures scènes européennes (Marciac, La Villette, le North Sea Jazz Festival, les Nuits de Fourvière… ) au cours de trois années passées avec Malted Milk. Toni Green revient en force avec l’intention d’achever le travail entamé et de s’imposer comme la figure de proue d’une soul qui affiche son actualité tout en préservant l’héritage d’Aretha Franklin, Ann Peebles, Etta James, ou Sharon Jones.
  Laurent Coulondre, la nouvelle sensation du piano hexagonal, rend hommage à l’un des musiciens qui a le plus marqué son parcours de musicien et de jazzman : Michel Petrucciani. Pour être à la hauteur du 20ème anniversaire de la disparition de ce géant et de cette sublime harmonie intergénérationnelle voguant entre modernité et tradition que Michel Petrucciani promouvait, Laurent Coulondre s’entoure de Jérémy Bruyère (basse et contrebasse) et d’André Ceccarelli (batterie) pour faire revivre le répertoire du pianiste aux os de verre, et nous montre – s’il en était besoin – que le jazz est un langage qu’il maîtrise de mains (gauche incluse) de maître. Nous nous réjouissons de l’accueillir pour un 4ème concert en leader qui s’annonce… Explosif. 

Gagnez vos places ! 

France 3 Nouvelle-Aquitaine est heureuse d'accompagner le festival Eclats d'émail Jazz Edition 2020.
Ce partenariat vous permet de tenter de gagner vos places pour les quatre concerts qui auront lieu à l"opéra de Limoges à 19.00. 

Pour jouer, cliquez sur  : bonne chance ! 
 
Quizz : gagnez vos places pour Eclats d'émail
Quizz : gagnez vos places pour Eclats d'émail

Les nouveaux talents du jazz 

Le festival Eclats d'émail est aussi l'occasion de découvrir, en partenarait avc la Région Nouvelle-Aquitaine, les nouveaux talents du jazz.
Ce sera le mercredi 16 décembre à partir de 14h00 au Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine à Limoges.
Le nombre de places est limité et il est obligatoire de réserver par téléphone  : 06.30.09.28.55 / 06.38.67.22.91
 
Katena en concert le mercredi 16 décembre à 14.00
Katena en concert le mercredi 16 décembre à 14.00 © DR

Daniel Jouravsky a fait ses classes et obtenu son DEM à Limoges sous l’œil bienveillant de ses parents musiciens. L’appel du large, l’appel de Paris pour tout musicien de Jazz qui souhaite accélérer son apprentissage et les premières rencontres, les premiers projets. Le Trio prend forme et une amitié profonde unit les trois musiciens. Tous issus du Conservatoire de Paris, ils créent Katena, mélange de Jazz, de musiques électroniques, compositions à l’équilibre profond dans lesquelles chacun apporte sa patte, son histoire et son esthétique. 19 ans de moyenne d’âge, ce Trio fonce et s’affranchit de tous les obstacles. A découvrir très vite.
 
Theorem of joy en concert le mercredi 16 décembre à 15.15
Theorem of joy en concert le mercredi 16 décembre à 15.15 © DR

Bien connu sur Bordeaux en tant qu’initiateur du Collectif Déluges, Thomas Julienne n’en n’est pas à ses débuts. Contrebassiste passionné par l’écriture et les arrangements, il multiplie les créations et les rencontres interdisciplinaires. Avec Theorem of Joy, Il a choisi de s’entourer de personnes qui ont profondément enrichi son parcours humain et musical. Un instrumentarium délibérément tourné vers les cordes influencé par la musique impressionniste du XXe siècle, mais aussi la musique méditerranéenne, la culture folk, rock et post-rock. Une alchimie de couleurs et d’improvisations riches et surprenantes.  La recette du bonheur en quelque sorte.
 
Akoda en concert le mercredi 16 décembre à 16.30
Akoda en concert le mercredi 16 décembre à 16.30 © DR

Si Akoda n’est plus une découverte pour la scène bordelaise, il le sera à l’occasion de cette 15ème édition du festival. Akoda, c’est une osmose entre trois musiciens passionnés par les rythmes antillais, réunionnais et toutes les palettes jazz. Le Trio s’exprime autour des compositions de la pianiste réunionnaise Valérie Chane Tef, une aventure qui a commencé il y a plus de 8 ans où Akoda défend un jazz créole original, tantôt instrumental, tantôt chanté de la Biguine au Maloya, en passant par la Pop. Valérie Chane Tef n’a qu’un seul souhait, faire danser nos vies.
 
Pour en savoir plus sur l'édition 2020 du Festival Eclats d'émail Jazz édition, cliquez ici 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine partenariats événements sorties et loisirs culture musique