Gilets jaunes en Limousin : et maintenant, les agriculteurs

Alors que plusieurs barrages filtrants sont encore tenus par les Gilets jaunes en Haute-Vienne, Creuse et Corrèze, les agriculteurs entrent dans la danse ce lundi 19 novembre 2018.

© Marielle Camp - France 3 Limousin
Le rendez-vous était fixé en début d'après-midi ce lundi 19 novembre par les agriculteurs de la Creuse. Alors que les Gilets jaunes restent mobilisés, les agriculteurs, eux aussi, veulent faire entendre leur colère. Des points de rassemblement devaient avoir lieu à  La Souterraine, Genouillac, Gouzon, Bourganeuf ou encore aux portes d'Aubusson. Aubusson, au lieu-dit la Seiglière,  où plusieurs dizaines de manifestants ont fait brûler pneus et déchets agricoles au carrefour entre la D990 et la D941.
 
© Marielle Camp - France 3 Limousin


Sur place, le député LREM de la Creuse, Jean-Luc Moreau, lui-même agriculteur, a été interpellé sur la politique du gouvernement. 
© Marielle Camp - France 3 Limousin


Limoges a été investi en fin de matinée de ce lundi 19 novembre 2018 par les agriculteurs. Ils ont convergé vers le centre depuis différents points de rassemblement, dont certains tenus par les Gilets jaunes (La Valoine, Family Village...). L'opération escargot les a conduit devant la préfecture de la Haute-Vienne à la mi-journée. Ils réclament un rendez-vous avec le préfet et ont prévu un pique-nique sur place. Ils devraient libérer les circulation vers 15h pour rejoindre les gilets jaunes à La Valoine. 
 
   

Les routiers aussi ! 

En Corrèze, du côté de Brive, les Gilets jaunes comptent sur le renfort des poids lourds pour tenir le barrage filtrant de la zone de Cana à la mi-journée. 


Manifestation des "Gilets jaunes" : conditions de circulation en Limousin

Naviguez sur cette carte afin de connaître les difficultés en temps réel
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prix du carburant consommation économie agriculture manifestation social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter