• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Haute-Vienne : le collectif Robin des Vents demande le gel des projets éoliens

Illustration. / © Thomas Chapuzot / Francetv
Illustration. / © Thomas Chapuzot / Francetv

Alors que les projets de parcs éoliens en construction ou à l’étude se multiplient en Haute-Vienne, le collectif Robin des Vents demande un moratoire gelant ces projets. Il dénonce la destruction du paysage, les nuisances, l’impact touristique ou encore économique.
 

Par Richard Duclos

"Ce cancer qu’est l’éolien industriel", des départements "sacrifiés au nom de la transition énergétique régionale" : le collectif Robin des Vents 87 ne mâche pas ses mots pour s’opposer aux projets éoliens en Haute-Vienne. Ce collectif, qui regroupe une douzaine d’associations locales, a écrit la semaine dernière une lettre ouverte au président du département Jean-Claude Leblois.

Dans celle-ci, il demande la mise en place "de toute urgence" d’un observatoire de l’éolien, incluant la population, les décisionnaires politiques et le tissu associatif. Et en attendant les retours de cet observatoire, Robin des Vents demande, pour une période de deux ans, "le gel des études et projets en cours ainsi que celui du développement de tout nouveau parc".
 
 

49 projets


"La Haute-Vienne mérite mieux que de se transformer en gigantesque zone industrielle au nom d’une transition énergétique aux justifications plus que douteuses, et au seul profit de quelques sociétés sans scrupule", écrit le collectif. Pour les associations, l’"invasion" des éoliennes risque de fragiliser l’environnement social, économique, écologique, résidentiel et touristique des communes potentiellement impactées. En clair, elles ne seraient pas une si bonne idée... Sur YouTube, la chaîne L'éolien au quotidien en Haut Limousin montre ainsi le bruit et l'effet stroboscope des éoliennes.
 
Les éoliennes, fausse bonne idée écologique ?
Interview de Vincent Malige, coordinateur du collectif Robin des vents 87. - France 3 Limousin

 


A ce jour, le collectif a recensé 49 projets, à l’étude, validés, ou en cours d’instruction avant enquête publique. Des projets qui représentent "vraisemblablement plus de 200 machines".
 


Pour donner du poids à leur demande, les anti-éoliens prennent en exemple les départements voisins. Fin mars, le conseil départemental de la Charente-Maritime, présidé par l'ancien ministre Dominique Bussereau, a justement voté le principe d'un moratoire de deux ans.

Encore faudra-t-il que l’Etat accepte ce moratoire, ce qui n’est pas gagné. Le 27 novembre 2018, Emmanuel Macron annonçait en effet son objectif de tripler le parc éolien français d’ici 2030.

 

Liste des communes "menacées par un projet éolien" en Haute-Vienne

Au 3 avril, le collectif Robin des Vents 87 a recensé 51 communes "menacées par un projet éolien" en Haute-Vienne. Il précise que son inventaire n’est pas exhaustif, tant les communes comme les promoteurs restent très discrets sur leurs projets.

Déjà en activité :

Lussac-les-Églises,
Rilhac-Lastours.

En construction :

Saint-Martial-sur-Isop,
Saint-Bonnet-de-Bellac

Acceptés mais pas construits ou en phase d’étude :

Azat-le-Ris,
Verneuil-Moustier,
Dinsac,
Tersanne,
Le Dorat,
Oradour-St-Genest,
Saint-Sornin-la-Marche,
Blond,
Saint-Barbant,
Blanzac,
Bussière-Poitevine,
Roussac,
Saint-Hilaire-la-Treille,
Mailhac-sur-Benaize,
Saint-Sornin-Leulac,
Châteauponsac,
Magnac-Laval,
Saint-Pardoux,
St-Symphorien-sur-Couze,
St-Léger-Magnazeix,
Dompierre,
Villefavard,
Val-d’Issoire,
St-Sulpice-les-Feuilles,
St-Georges-les-Landes,
Les Grands-Chezeaux,
Jouac,
Saint-Martin-le-Mault,
Laurière,
Champnetry,
Bujaleuf,
Eymoutiers,
Maisonnais-sur-Tardoire,
Nexon,
La Meyze,
Folles,
Saint-Yrieix-la-Perche,
Bersac-sur-Rivalier,
Balledent,
Droux,
Arnac-la-Poste,
Saint-Méard,
Saint-Mathieu,
Chamborêt,
Peyrilhac,
Javerdat,
Cieux.

Sur le même sujet

Les Plus Beaux Villages de France contrôlent La Roque-Gageac

Les + Lus