Le CSP Limoges « en chantier », en quête de fondations

Publié le
Écrit par Charles Lemercier .

Après son premier match de la saison perdu à Nancy, Limoges reçoit Le Mans. Pour le coach, l’important n’est pas de changer d’attitude, c’est déjà d’en avoir une. Il demande au public d’être clément car le visage du CSP ce mardi à 20h ne sera pas celui qu’il espère.

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

« Contre Le Mans, ça va être mauvais. On va penser au classico. » Le match à domicile contre Le Mans ce mardi 27 septembre à 20 heures n’est pas encore joué que le coach Massimo Cancellieri a déjà en tête le derby contre Pau, le 2 octobre.

Laisser le temps au temps… mais aller vite

Plus que corriger le tir après une première défaite (78-87) à Nancy, le CSP retrouve Beaublanc avec l’envie de se construire. De bâtir les fondations, les fondamentaux presque.

Nous sommes en chantier. Ma priorité c’est d’aller vite pour créer une unité. J’espère quand même que ça ira plus vite que la saison dernière. Le public va comprendre. Les attentes du public doivent valoir pour toute la saison et pas dès la première à domicile.

Massimo Cancellieri, entraîneur du CSP Limoges

L'équipe a été remaniée à 90 % cet été. Dès lors, il n’y a aucune surprise dans ce premier résultat. D’autant, qu’en face, Nancy revenait dans l’élite avec l’énergie de la remontée et un public forcément plein d’attentes. Et après tout, Limoges avait débuté par deux défaites, n’empêchant pas la belle campagne finale (4e).

Rodage

7 matches en 21 jours, cela laisse peu de temps pour le travail. Mais le coach n’est pas négatif : il aimerait voir de son équipe le même visage que lors du troisième quart temps contre Nancy.  "Nous avons fait des erreurs mais nous avons joué au basket ", explique-t-il. Jouer au basket, c’est son marronnier. On ne dira pas "peu importe le résultat" mais chez l’Italien, jamais on n’entendra "peu importe la manière".

Le Mans

Le MSB a remporté facilement son premier match, dépassant la barre des 100 points, contre Fos-sur-Mer. Côté mercato, pas de grand bouleversement comme à Limoges. 4 recrues, un jeune français de 22 ans et des Américains pas beaucoup plus âgés. Pour le coach italien du CSP, le danger, c’est le meneur Williams Narace.

J’aime beaucoup Le Mans. J’ai vu plusieurs matches. Ils ont bien évolué. Ils ont fait des choix dans les recrues : moins de physique mais plus de talents. Narace est le joueur le plus intéressant. Il est agressif.

Massimo Cancellieri

Sans vouloir faire du mauvais esprit par ailleurs, c’est un ancien de Nancy...

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité