• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Législatives 2017 en Haute-Vienne : Alain Rodet n'y va pas

© IP3 PRESS/MAXPPP/Marlene Awaad
© IP3 PRESS/MAXPPP/Marlene Awaad

Il aura ménagé le suspens jusqu'au bout. Alain Rodet a attendu le dernier jour du dépôt des candidatures à l'investiture PS, vendredi 18 novembre 2016, pour annoncer sa décision. L'ancien maire de Limoges ne briguera pas de nouveau mandat lors des législatives de 2017. 

Par Hélène Abalo

Alain Rodet a donc annoncé, ce vendredi 18 novembre 2016, qu'il ne briguera pas un nouveau mandat de député aux législatives de 2017. L'ancien maire PS de Limoges aura entretenu le suspens jusqu'au bout. Invité de Dimanche en Politique le 23 octobre 2016 sur France 3 Limousin, il disait encore réfléchir... Laissant entendre que sa décision était quasiment prise mais sans laisser transparaître laquelle.
Désormais c'est clair, Alain Rodet veut passer la main...

Je suis député depuis pas mal d'années. Je pense qu'il faut maintenant un changement de génération.

 


"Il faut que le relais puisse être transmis. En tout cas on va essayer de s'y employer. Pour autant, je garde de l'énergie. Une nouvelle campagne ne m'aurait pas pesé. Il faut être raisonnable même si autour de moi, on me dit que je suis, à mon modeste niveau, de la génération de Trump et de Juppé ! Il faut que le changement puisse intégrer une généra tion qui a des fois des idées différentes, en tout cas, une façon de faire différente. Il ne faut pas craindre le changement, même s'il faut rester fidèle aux grandes valeurs et aux grands principes."
 

François Hollande a laissé trop de place à Emmanuel Macron

Interrogé sur le bilan du président de la République et sur la candidature d'Emmanuel Macron à la présidentielle de 2017, Alain Rodet nous donne son analyse : "Si je devais lui faire reproche (à François Hollande, ndlr), c'est d'avoir en 2012, donner dans son entourage, trop de place à Emmanuel Macron, qui ne connaît pas la France et qui dans ses propositions, a parfois du mal à se distinguer des candidats de droite".
Alain Rodet : "Si j'ai un reproche à faire à François Hollande..."
18.11.2016 - Alain Rodet, ancien maire de Limoges et député de la Haute-Vienne reproche à François Hollande d'avoir laissé trop de place à Emmanuel Macron.  - Fabrice Bidault - France 3 Limousin

 

Lafaye, Morizio et Beaubatie candidats PS Haute-Vienne aux législatives

Pour la 1ère circonscription, Laurent Lafaye, 1er secrétaire de la fédération PS 87, est candidat pour les prochaines élections législatives. Maryline Chatelon, adjointe au maire de Saint-Léonard-de-Noblat sera sa suppléante.

Pour la 2ème circonscription, avec la défection de Daniel Boisserie, Annick Morizio, 1ère vice-présidente du conseil départemental, sera aussi candidate avec comme suppléant Laurent Gopyl, adjoint au maire de Saint-Yrieix-la-Perche.

Pour la 3ème circonscription, Catherine Beaubatie, actuelle députée, briguera un deuxième mandat avec comme suppléant Pascal Godrie, maire de Val d'Issoire.

3 candidatures qui devront être validées par les militants lors d'un vote le 8 décembre.

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus