LÉGISLATIVES 2024. "Il faut toujours voter" : la participation en hausse à Limoges

Exceptionnelle au premier tour dimanche dernier, la participation pourrait être encore plus importante pour ce second tour des élections législatives. Dans les bureaux de vote autour de Limoges, les files d'attente s'allongent pour accéder à l'isoloir et mettre son bulletin dans l'urne.

La file d'attente s'égrène lentement, rythmée par le traditionnel "A voté". Des familles, des jeunes, des moins jeunes, il y a du monde, ce dimanche matin 7 juillet, dans les cinq bureaux de vote de cette école de Landouge.

Une participation, un devoir électoral, jugé majeur par les citoyens présents dans le bureau. "C'est important de faire un choix, pour nous et pour les enfants", commente ce jeune père de famille, qui avoue qu'habituellement, il ne vote que pour les élections présidentielles.

Quel que soit le scrutin, il y a aussi les habitués de l'isoloir, ceux pour qui le droit de vote est un devoir : "Il faut toujours voter", lance ce citoyen convaincu. 

"Il y a des rendez-vous qu'il ne faut pas manquer, et celui-là, ça en fait partie", affirme cet électeur, qui ne manque aucun scrutin.

"C'est mon devoir. Après, moi, je peux râler parce que moi, j'ai fait mon devoir", poursuit cette électrice en riant. L'enjeu de ce scrutin anticipé la laisse imperturbable : "J'ai toujours mes convictions", dit-elle tranquillement.

Située en périphérie de Limoges, Landouge est une commune de près de 10 000 habitants de la 3ᵉ circonscription de la Haute-Vienne. Elle compte 5869 inscrits sur les listes électorales. Parmi eux, 798 avaient voté avant 10h, ce dimanche 7 juillet, pour le second tour de ces élections législatives anticipées, à peu près le même chiffre qu'au premier tour. 

À 11h sur l'ensemble de Limoges, le taux de participation était de 24,59%, soit deux points de plus qu'au premier tour.

 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité