"Les touristes sont plus curieux de Limoges qu’avant" : la saison touristique débute plutôt bien à Limoges

Avec les vacances de printemps débute la saison touristique à Limoges et alentours. Après des années post-Covid difficiles, les voyants semblent au vert. Les étrangers notamment reviennent en Limousin et nouveauté, ils restent !

Le temps et les températures ne sont peut-être pas idylliques mais tout de même, ces vacances de printemps marquent le début de la saison touristique et, à Limoges, l’optimisme est plutôt de mise. 

Oui, je suis optimiste, on voit qu’il y a une demande. Ça commence à venir doucement, mais sûrement.

Lionel Garat

Propriétaire du petit train touristique de Limoges

 

Le retour des étrangers

Si, comme traditionnellement, ce sont les Parisiens qui ont constitué le gros des premiers touristes ("Ce sont nos clients les plus fidèles", dit-on à l’office de tourisme), ils n’ont pas été les seuls, loin de là. Les étrangers, notamment, semblent faire leur retour, comme avant les années Covid.

"Il y a une fréquentation sur Limoges depuis le début des vacances, avec beaucoup de gens qui arrivent au dernier moment. Des Parisiens bien sûr, mais aussi beaucoup d’étrangers, dont des Espagnols. Eux reviennent, parce qu’avant la Covid, ils venaient déjà. Des groupes, des cars, qui remontent vers les châteaux de la Loire, mais qui s’arrêtent notamment pour la porcelaine. Mais ils ne sont pas les seuls, il y a une vraie diversité étrangère, des Argentins, des Sud-Américains, on a eu des Asiatiques aussi. Et puis bien sûr, il y a beaucoup d’Anglais, qui sont là grâce à l’aéroport", précise Laurent Girard, conseiller en séjours à l'office de tourisme de Limoges.

De nouveaux centres d'intérêt pour des touristes qui restent plus longtemps

Si la porcelaine et la Gare des Bénédictins ("C’est un peu notre tour Eiffel à nous", sourit-on à l’office de tourisme) restent les « produits phares », ceux qu’on veut connaître et voir, les modes de consommations touristiques évoluent quelque peu.

"Les quartiers historiques et au premier rang celui de la Boucherie, sont de plus en plus demandés, visités. On sent que les touristes sont plus curieux de Limoges qu’avant. Plus curieux de Limoges, mais aussi de la Haute-Vienne, et de tout l’ancien Limousin. Les gens sont curieux de tout et restent surtout plus longtemps. Ils ne sont plus là qu’une seule journée, de passage. Ils restent plus longtemps, dormant au moins une nuit", précise Laurent Girard.

Vers une belle saison 2024 ?

Les premiers indicateurs donnent en tout cas un certain optimisme quant à la saison qui débute. 

Ça reprend un peu comme avant la Covid, oui, ça revient. 2022 avait été difficile, 2023 a été bonne, presque le niveau d’avant Covid. On espère que 2024 sera une belle année.

Laurent Girard

Conseiller en séjours à l'office de tourisme de Limoges

 

Un frémissement bien perceptible du côté du petit train touristique de Limoges, qui a repris du service il y a près de trois semaines. "Oui, on a déjà pas mal de réservations, indique Lionel Garat, propriétaire du petit train touristique. Plus sur des groupes, des gens qui veulent découvrir Limoges, avec des thématiques, comme la porcelaine. Au niveau des individuels, on en a. On voit qu’il y a une demande, je pense qu’il y a un travail en amont qui est bien fait, par l’office de tourisme, par le conseil départemental, pour promouvoir cette destination, et on le ressent déjà. Il y a des gens qui nous contactent, des groupes, même étrangers, des gens qui ont vu des publicités dans d’autres villes et qui veulent venir découvrir Limoges.