Limoges handball, le promu qui n’a pas faibli

Encore deux matches pour le Limoges handball avant la trêve hivernale. Tout proche de l’objectif de maintien. L’équipe pointe à la troisième place et veut garder sa régularité de début de saison grâce à l’appui notamment de son ailier Dragan Gajic, meilleur buteur de Starligue. 
 
Le LH a gagné six matches sur 11 pour l'instant.
Le LH a gagné six matches sur 11 pour l'instant. © Sylvain MUSCIO/le Dauphiné/Maxppp
A deux jours du match à domicile (vendredi 10 décembre à 20h) contre Tremblay, lanterne rouge du championnat, Tarik Hayatoune, l’entraîneur du Limoges handball (LH) ne cache pas sa satisfaction.
 

Si on gagne ce match, on sera tout près d’assurer le maintien. Peu d’équipes promues ont réalisé ça à mi-parcours.

Il est vrai que le LH se classe en troisième position à 13 points juste derrière le PSG et Montpellier. Toutefois, les Limougeauds sont les seuls à avoir disputé 11 matches contre 8 voire 7 pour certains. 

Depuis le 18 juillet, date de reprise des entraînements, l’équipe n’a pas vraiment soufflé. « On ne s’est pas arrêté depuis, on a enchaîné les matches, sans joueurs touchés par le Covid » remarque le coach pour qui il faut séparer l’objectif du club et l’ambition. « On peut critiquer les prestations mais l’objectif fondamental pour l’équipe est de se maintenir en starligue pour tout consolider » ajoute-t-il.

Dragan Gajic, deux fois meilleur joueur


La recrue très expérimentée du LH, Dragan Gajic, ne dit pas autre chose. « J’espère qu’on va continuer comme ça mais on voit que le travail paye ». Le Slovène de 36 ans, élu en octobre et novembre meilleur joueur du championnat a le triomphe modeste. « Ca fait plaisir mais c’est grâce au collectif aussi ».
 

Le gaucher a inscrit 28 buts en trois rencontres en novembre, pour devancer Nédim Rémili (Paris) et Wesley Pardin (Aix). L’ancien joueur de Veszprém et de Montpellier est content malgré tout de faire une pause en famille dans son pays. « Il y a un peu de fatigue après les déplacements à Dunkerque et St-Raphaël. Et puis l’ambiance est bizarre avec les matches à huis-clos. Le public nous manque » indique-t-il.
Mais le repos sera de courte durée pour l’international qui va participer en janvier à la coupe du monde en Egypte. « C’est quand même une motivation de plus dans ma carrière » admet-il.

Bref repos


Avant cela, le LH doit donc gagner son match à domicile contre Tremblay ce vendredi 10 décembre avant un déplacement plus périlleux à Chartres, actuel 13e.
Les Limougeauds doivent retrouver l’intensité qui a manqué à St-Raphaël (dernier match perdu 35-30) ainsi que la capacité à être incisif sur le jeu rapide en défense et en attaque.  

« On reste invincible à domicile » note Tarik Hayatoune « et on pas perdu contre quatre de nos concurrents directs -Ivry, Cesson, Créteil et Istres-, c’est une satisfaction ».
L’entraîneur espère aussi un retour à la normale en février. « Les matches à huis-clos ont un goût de match amical amélioré. Et sans public, on ne peut pas réaliser d’exploit à domicile face aux grosses écuries. Il faut que nos partenaires et nos abonnés nous voient jouer. Bientôt, on espère ».

La trêve ne sera vraiment pas synonyme de vacances pour le coach qui ne pense s’accorder que quatre jours de repos en famille. « J’ai de nombreux matches à visionner » dit-il. L’ancien amateur de jeux vidéos n’aura pas le temps de se poser sur son canapé à jouer à Handball 21, tout juste sorti où figure le LH. Il veut rester avec ses joueurs dans le haut du classement, en réel.
  

  


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
limoges hand 87 handball sport