Limoges : nouvelle polémique autour du futur stade d’athlétisme

Les travaux de ce nouvel équipement débuteront dans les prochaines semaines sur le site de Chéops, avec du retard et un important surcoût. La mairie et le département s’en renvoient la responsabilité.

6 millions d’euros : c’est le surcoût du futur stade d’athlétisme couvert porté par le département de la Haute-Vienne, dont la facture passe de 14 à 20 millions d’euros et que nous révélions en août dernier.

Demande d'excuses

Selon nos confrères du Populaire du centre, l’exécutif départemental a une explication : l'inflation des coûts de construction aurait été aggravée par des délais inhabituels lors de l’instruction du dossier de permis de construire par la ville de Limoges.

C’est ce point qui fait aujourd’hui réagir la ville, qui publie un communiqué :

Ces allégations mettent en cause le travail d’instruction des agents de la Ville en charge de l’urbanisme et porte atteinte à leur réputation.

Communiqué de la ville de Limoges

La mairie précise ainsi les dates de dépôt des dossiers fournis par le département, qui, selon elle, étaient, par deux fois, insuffisamment documentés. La ville demande même des excuses publiques et "se réserve le droit d’engager toute poursuite qui s’impose."

Polémiques

Il n’y aura probablement pas d’excuses publiques, et Thierry Miguel, vice-président du département en charge des sports, considère ce mardi soir que la mairie attaque à son tour le travail des agents du département, qui auraient mal ficelé leurs dossiers de demande de permis de construire. Il déclare :

À aucun moment le département n’a voulu attaquer les agents de la ville de Limoges, mais ce sont plutôt les polémiques qui n’ont pas facilité l’avancée du projet.

Thierry Miguel

Vice-président du département en charge des sports

Les travaux débuteront à la fin du mois de mars et dureront 14 mois. L’ambiance risque d’être un peu fraîche pour l’inauguration...