Cet article date de plus de 3 ans

Menaces sur l’emploi chez Presstalis Limoges

La direction de Presstalis, principal distributeur de journaux en France, avait annoncé en février la suppression de 200 à 300 postes. Sur le site de Limoges, 15 emplois sont menacés. Les salariés ont débrayé ce matin en bloquant la circulation sur la route du Palais-sur-Vienne.
Les salariés de Presstalis Limoges ont interpellé les automobilistes sur leur sort, sur la route du Palais-sur-Vienne. Au moins 15 postes sont menacés.
Les salariés de Presstalis Limoges ont interpellé les automobilistes sur leur sort, sur la route du Palais-sur-Vienne. Au moins 15 postes sont menacés. © France 3 Limousin
Au bord du gouffre en fin d’année dernière, le groupe Presstalis, principal distributeur de journaux en France, avait annoncé un plan de suppression de 200 à 300 postes, au niveau national, soit un quart de ses effectifs.
En mars 2018, le gouvernement avait affirmé sa volonté de sauver le groupe, sans pour autant préciser les modalités.

Sur le site de Limoges, quelques 15 CDI, plus 40 autres emplois induits, sont menacés par cette mesure. Les salariés ont donc débrayés, ce vendredi 4 mai 2018, pour interpeller les automobilistes sur la route du Palais-sur-Vienne, sur leur sort.

Aujourd'hui 3 repreneurs sérieux sont sur les rangs, ils doivent présenter leur projet le 11 mai.
Presstalis fait 3 propositions à ses salariés : licenciement, Plan de Sauvegarde de l'Emploi ou mutation.
Menaces sur l’emploi chez Presstalis Limoges

Trouver des journaux ou des magazines en Limousin va devenir de plus en plus difficile... C'est en tous cas ce que craignent les marchands de journaux, après les menaces sur l'emploi chez Presstalis.

 

Presstalis Limoges est à vendre

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie social presse médias