• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Mohammed Brahmi a été condamné à 15 ans d'emprisonnement par la cour d'Assises de la Haute-Vienne

Assises de la Haute-Vienne: le procès de Mohammed Brahmi (illustration)
Assises de la Haute-Vienne: le procès de Mohammed Brahmi (illustration)

Jean-Michel Desset, l'avocat général, avait requis ce matin 20 ans de réclusion avec contrainte de soins contre Mohammed Brahmi, qui comparait depuis mercredi devant la cour d'Assises de la Haute-Vienne. Retour sur les trois jours d'audience avec Isabelle Rio et Rodolphe Augier

Par Christian Bélingard

Les délibérations du jury se sont terminées vers 15h15. A la question Mohammed Brahmi a-t-il eu l'intention avec préméditation de donner la mort à son épouse, tentative interrompue par les services de police, la réponse est oui.  La peine prononcée est la condamnation de l'accusé à 15 ans de prison avec obligation de soins et interdiction de contacter la victime pendant 10 ans. Il sera condamné à cinq ans supplémentaires si refus ou irrespect de cette condamnation.  Mohammed Brahmi dispose de dix jours pour faire appel.

Compte-rendu d'audience de la troisième et dernière journée du procès

Intervenants :
Maître Marie Golfier, Avocate de la partie civile, Zohra Zeghoudi
Maître Bertrand Villette, Avocat de l'accusé, Mohammed Brahmi

Retour sur le dernier jour d'audience
Reportage Isabelle Rio Rodolphe Augier Mary Berhnard


Rappel

Le 27 mai 2012, l'accusé a tenté d'assassiner son épouse alors que le couple était en instance de divorce. Il l'avait alors frappée de nombreux coups de couteau et la victime avait échappé à la mort de justesse. Maître Marie Golfier, l'Avocate de la partie civile a évoqué l'escalade et les cycles habituels qui caractérisent la violence conjugale :

Zora est morte ce soir du 27 mai 2012 dans la salle de bains de cet appartement"

Maitre Golfier a ensuite ajouté que la jeune femme avait pu être sauvée alors qu'elle était transportée entre la vie et la mort de l'appartement au Chu de Limoges.

 

 

Le point de vue de Maitre Bertrand Villette

Maitre Bertrand Villette, défenseur de Mohammed Brahmi, a beaucoup argumenté jeudi sur le "manque énorme" que représentait pour l'accusé sa séparation avec sa mère. Retrouvez ici l'interview de Maitre Villette dans le reportage réalisé jeudi matin par Isabelle Rio. Vendredi, lors de sa plaidoirie, Maître Bertrand Villette a plaidé la maladie mentale de son client, Mohammed Brahmi, une maladie évolutive.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les réalisateurs brésiliens accueillis à Biarritz malgré l'annulation de subventions par Bolsonaro

Les + Lus