Opéra de Limoges : un confinement plus que jamais solidaire

"Maintenir le lien", depuis le début du confinement, l’Opéra de Limoges redouble d'inventivité pour garder le contact avec son public. 
Des opéras à découvrir en ligne, des messages du personnel postés sur les réseaux sociaux, des appels aux spectateurs pour prendre de leurs nouvelles et bientôt des cours de chant, l’Opéra de Limoges multiplie les actions pour vaincre l’isolement. 
 

Maintenir un lien par téléphone 


Depuis le 17 mars 2020, date de début du confinement en France, Alain Mercier, directeur de l’Opéra de Limoges, et ses collaborateurs ont mis en place un système d’appel pour rompre l’isolement de certains spectateurs. 

On s’est dit que c’était important de maintenir un lien avec les spectateurs, pas seulement avec des vidéos mais aussi avec un contact direct. Alors, on a récupéré les 1500 contacts de notre répertoire qui sont pour la plupart nos abonnés et l’idée, c’est que chaque semaine, le personnel, leur passe un coup de fil.


Carine Lenoir, régisseur de salle, fait partie de cette équipe. Parmi les personnes contactées, des dames seules de plus de 80 ans lui ont demandé de rappeler. 
 

Il y en a une qui avait des angoisses le matin, donc j’ai pris l’habitude de l’appeler à ce moment là.  Avec certaines, nous échangeons des conseils, des recettes de cuisine. Parfois, il m’arrive de rester 45 minutes au bout du fil, et parfois, c’est plus court. Mais les gens sont toujours très heureux de nous avoir. Nous avons de très bons retours. Les mots sont touchants, ça va du "c’est vraiment sympa", "c’est salutaire" à "vous êtes mon rayon de soleil". 

Âgée de 90 ans, Jocelyne Bernard, habituée de l’Opéra est aussi devenue une habituée des appels de Carine.

Ça me fait plaisir d’échanger avec Carine, elle est bavarde et moi aussi. Et comme je vis complètement seule, cela fait du bien d’avoir un contact.

Une initiative doublement solidaire puisqu'elle permet au personnel vacataire, de travailler un peu et de percevoir une partie de son salaire. 

Un réseau d’entraide


L’Opéra veut conserver le lien avec les habitants, membres des programmes artistiques qu'il mène, comme OperaKids et Un chant, une chance

Ces projets, de démocratisation culturelle, permettent à des enfants ainsi qu’à des adultes demandeurs d’emploi de se frotter à la pratique artistique et de monter sur les planches. 

Durant cette période de confinement, Eve Christophe, responsable artistique et pédagogique des deux projets, a créé une plateforme solidaire pour rester en contact et répondre aux difficultés que peuvent rencontrer les 50 adultes d’Un chant, une chance, ainsi que les 75 enfants d’Operakids et leurs parents.

L’objectif : rapprocher des familles qui pourraient s’entraider. 

Dans les enfants que nous connaissons, certains n’ont pas forcément le matériel qu’il faut pour travailler à la maison, d’autres présentent des difficultés dans certaines matières, alors on essaye de les mettre en relation avec des parents qui pourraient les aider à distance. 

Eve Christophe envoie aussi une lettre d'information dans laquelle elle partage, les messages communiqués par le personnel et par les participants.

Ainsi, des films gratuits, des propositions d’activités manuelles, des énigmes, des recettes de cuisine, des écrits se partagent.

La chef de chant, Anne Louise Bourion, a partagé un jeu, confectionné par elle, en filmant son salon avant et après rangement… le but : chercher les différences entre les 2 images. 

"On lance aussi un challenge par semaine", explique Eve. "Nous avons des cultures différentes donc nous avons proposé à chacun de nous envoyer une recette de son pays ou encore de nous écrire des textes sur leurs astuces pour être heureux dans l’isolement." 


Ainsi, l’Opéra a trouvé une manière pour ne pas perdre son engagement social et culturel. Il souhaite aider ceux pour qui le confinement pourrait devenir très difficile.

Ce confinement amène beaucoup de personnes à prendre du recul sur elles-mêmes. Ces échanges à distance leur permettent de se dévoiler. Le passé remonte et on en sait plus sur certaines histoires. 

Des opéras et des cours de chant en ligne


Comme beaucoup de structures culturelles, l’Opéra partage gratuitement et en intégralité, sur les réseaux sociaux, certains de ses opéras comme Butterfly ou encore les Forains ainsi que des duos de musiciens confinés.  
 

Les musiciens de l'Opéra de Limoges confinés ©Opéra de Limoges


A partir du lundi 13 avril 2020, des cours de technique vocale, pour le grand public, réalisés par Eve Christophe, pourront être visible sur la chaîne youtube de l’Opéra de Limoges.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture théâtre opéra musique