Cet article date de plus de 4 ans

Pierre Richard était dans le journal de France 3 Limousin

Le comédien Pierre Richard était sur le plateau du 12/13 ce jeudi 12 janvier 2017. Venu faire la promo de son spectacle, Petit éloge de la nuit, au théâtre de l’Union, il a répondu aux questions de Jérôme Piperaud sur sa carrière et ses passions.
durée de la vidéo: 06 min 18
Pierre Richard, invté du 12/13 de France 3 Limousin ©F3 Limousin
Petit Eloge de la Nuit. Pierre Richard se produit à Limoges, au théâtre de l’union, jusqu’au 13 février. Le comédien est seul sur scène. Il déclame des textes poétiques d’Ingrid Astier sur une mise en scène de Gérald Garutti.

La pièce, consacrée au thème de la nuit et du rêve, a été finalisée à Limoges, et la première a eu lieu le 10 février sur la scène du théâtre de l’Union.


Extraits : 
durée de la vidéo: 00 min 40
Pierre Richard au Théâtre de l'Union à Limoges ©F3 Limousin

Pierre Richard est venu sur le plateau de France 3 Limousin


Invité dans le 12/13. A 82 ans, le comédien rayonne. Il a répond aux questions de Jérôme Piperaud sur sa pièce, sa carrière et ses passion.

J.P. : Vous avez dit que vous étiez angoissé, on a du mal à croire qu’avec toute votre carrière, vous soyez encore tendu avant une première…
P.R. :Vous, savez, on est toujours angoissé quand on monte sur une scène. On a toujours le trac, mais aussi de l’espoir. Je suis bien tombé avec le théâtre de l’union. Je ne pouvais pas rêver mieux, les gens était agréable, j’étais dans un cocon.

Avez-vous été rassuré après la première, vous avez procédé à des ajustements?
Gérard Garutti est un perfectionniste, et il a raison avec moi (rires). On fait toujours des ajustements... Je ne dis pas seulement des poésies, ça ne m’aurait pas intéressé. Je les vis, je les danse, les chante, je les ressens !

Vous parlez du plaisir de délivrer des jolis mots, ça vous a manqué dans votre carrière ?
Non, rien ne me manque. Je ne cultive pas le regret. Mais j’ai découvert quelque chose. C’est la première fois que j’ai l’impression de délivrer des mots comme on délivre un chocolat sublime ou un cognac merveilleux. C’est tellement beau la langue française, tellement fin, tellement subtil.

(…) Je dis des choses profondes, des choses qui me touchent personnellement.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre culture