Plongeon dans l'univers des piscines en Limousin

© Pixabay
© Pixabay

L'Aquapolis a 5 ans ! Il a été inauguré le 19 janvier 2015 à Limoges. L'un des plus beaux outils sportifs et récréatifs du Limousin ne doit cependant pas faire oublier les 46 autres piscines de nos trois départements.

Par Cécile Gauthier

47 piscines en Limousin, cela paraît énorme ! Il faut cependant relativiser. 

D'abord elles ne sont pas équitablement réparties sur le territoire. La Corrèze à elle seule en concentre plus de la moitié (25), contre seulement 6 en Creuse.
D'autre part seules 21 d'entre elles sont couvertes et peuvent donc être utilisées toute l'année notamment par les établissements scolaires.
 



Enfin seules trois piscines sont homologuées pour la pratique de compétition à un niveau national ou international, et possèdent un bassin olympique de 50 mètres : la piscine d'été de Beaublanc pour Limoges, l'Aquapolis toujours à Limoges et la piscine de Brive.
 


Combien ça coûte ?

L'Aquapolis c'est le parfait exemple de la piscine nouvelle génération, capable d'attirer les utilisateurs pour les loisirs, pour la compétition et pour le bien être. Une offre très large, de nombreuses prestations qui se paient. Alors que l'entrée plein tarif des piscines municipales de Limoges (Beaublanc, Les Casseaux, Saint-Lazare) est de 3,20 €, 3,50 € à Guéret, il faut débourser 4,90 € à l'Aquapolis si vous résidez au sein de Limoges Métropole, 6 € si vous habitez hors agglomération. 


Une piscine cela se rentabilise parce que cela coûte cher ! 

Déjà la construction, exemple avec la piscine de Saint-Léonard-de-Noblat (87) qui a coûté 7 717 500 €, financée à 30% par la collectivité, 30% par l'Etat, 20% par la région, 15% par le département, 5% par l'Europe.

La ville de Limoges dépense chaque année entre 2 300 000 € et 2 500 000 € pour ses trois piscines municipales, cela comprend les frais courants, l'eau, l'électricité, le gaz, l'entretien, mais aussi les salaires des 46 personnes employées sur les 3 sites (23 à Beaublanc, 13 aux Casseaux, 10 à Saint-Lazare).
En retour, les entrées rapportent à la ville seulement 250 000 € par an.

C'est pour cela que de plus en plus de collectivités locales choisissent de déléguer la gestion de l'établissement à des sociétés privées. Celles-ci pratiquent des tarifs plus élevés car elles ont une logique de rentabilité mais en contrepartie elles ont des prestations généralement plus larges.


Insolite

►La toute première piscine du Limousin était la piscine de l'Auzette construite à Limoges route de Toulouse en 1928.
►La plus vieille piscine du Limousin encore en fonction est le bassin extérieur de Beaublanc inauguré en 1950, rénové en 1992.
►Lors de sa rénovation, il y a eu une erreur de calcul d'1cm pour le bassin olympique de Beaublanc ce qui a empêché son homologation pendant plusieurs années.
►Il existe en Limousin une piscine biologique, entièrement naturelle, sans produits chimiques, filtrée par des plantes, il s'agit de celle de Marsac en Creuse. Elle n'est ouverte qu'en été. 
 

 

Rendez-vous

Prochain rendez-vous pour les amoureux de natation, le tout premier meeting national de la ville de Brive du 31 janvier au 2 février 2020.



 

Sur le même sujet

Les + Lus