Plus de deux cents offres d’emploi à pourvoir lors d’un job dating à Limoges

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nassuf Djailani avec Colyne Rongère

Plus de 200 offres d’emplois proposées par Limoges métropole en partenariat avec Pôle Emploi à l'occasion d'un job dating multi secteurs organisé aujourd’hui au stade Beaublanc. Plus de 50 entreprises ou encore des centres de formation étaient présentes.

Dans les allées, beaucoup de jeunes massés ici dès 9 heures ce jour-là, des candidats avec ou sans qualifications. C’est le principe même de l’opération. « On cherche des jobs d’étudiants pour le week-end ou les vacances scolaires », embrayent deux copines résolues à trouver quelque chose.

Toutes ces personnes ont le même objectif… Trouver un emploi en allant directement à la rencontre, espèrent-ils de leurs futurs employeurs.

« Je suis allée voir au niveau du CHU explique Juliette, pour être hôtesse d’accueil pour faire du secrétariat, contact avec les patients, répondre aux téléphone. Après je suis allée postuler en tant que conseillère en immobilier, parce qu’ils prennent même des débutants, sans expériences. Donc on ne sait jamais. Ils vont me rappeler. J’ai des diplômes mais pas beaucoup d’expérience, on va bien voir ».

 

Deux tables plus loin, un autre demandeur d’emploi termine un entretien avant d’entamer un second, enthousiaste.

 

« Je cherche un poste de commercial en alternance, de préférence en CDI. Parce qu’à la rentrée prochaine, je voudrais faire un Master. Je voulais travailler en attendant, je suis venu ici pour voir ce que je peux trouver » lance-t-il dans un rire.

 

Présent ce jour-là, Pierre Dufeil, chargé de mission Pôle Emploi Creuse Haute-Vienne. « Ce sont des job dating que nous organisons avec Limoges Métropole, qui sont mis en œuvre depuis juin. Le premier a eu lieu à Feytiat, avec 600 personnes. Et aujourd’hui, nous avons ouvert les portes plus largement. Avec une soixantaine d’entreprises et de plus de 20.000 demandeurs d’emploi invités à cette occasion. Donc tous les postes qui sont offerts sont des postes souvent qualifiés, et parfois non qualifiés, ou en alternance. Ils s’adressent aux jeunes et aux moins jeunes. C’est important d’aller au contact des demandeurs d’emploi qui sont accompagnés par les partenaires qui sont la Mission locale, Pôle Emploi, Cap Emploi…", détaille-t-il.

 

A deux pas de là, Paul recherche aujourd’hui un poste de commercial. Son CV en main, il tente sa chance auprès d’une entreprise de rénovation de logement basée à Limoges.

« Je trouve que ce type de job-dating est assez intéressant, parce qu’avec les plateformes électroniques on a tendance à se perdre un peu. On perd le contact humain. Ici le fait d’avoir des personnes en face de soi, c’est plus pratique tout simplement. Parce qu’on peut échanger en direct avec les personnes. »



Au total, soixante-dix employeurs présents et au moins 500 offres d’emplois à pourvoir.

Dans l’hôtellerie-restauration, le bâtiment, les transports ou encore l’industrie… La palette des secteurs qui recrutent est large.



Ce rendez-vous a été initié par Limoges Métropole et Pôle Emploi cette année.

Un nouveau mode de recrutement, plus direct, entre candidats et recruteurs.

« Nous proposons des conseils aux demandeurs d’emploi. On a des fiches sur la manière de mener des entretiens en 10 questions. Comment je me présente ? Ce sont aussi des clubs de jeunes AIJ (Accompagnement intensif jeune), contrat d’engagement jeune qui accompagne ces jeunes, pour savoir se présenter en entreprise. Présenter sa candidature. On a des conseillers qui tournent qui essayent de promouvoir l’offre entreprise Pôle Emploi, pour dire aux entreprises qu’elles ne sont pas seules, et qu’on a des dispositifs dans la préparation opérationnelle à l’emploi, dans la formation », Pierre Dufeil, chargé de mission Pôle Emploi Creuse Haute-Vienne.



Pour cette édition, l’accent a été mis sur le Pôle céramique… D’ici cinq ans, 300 postes devraient être à pourvoir, rien que dans cette filière.

« Aujourd’hui toutes les filières sont recherchées principalement des techniciens de production céramique, des décorateurs, décoratrices, par des calques, également dans la peinture sur filet, pour les porcelaines. Egalement, des techniciens d’usinage », détaille Florine Boulle, directrice générale du Pôle européen de la céramique.



Suite à la première édition de ces job-dating en juin dernier à Feytiat, 90 % des entreprises présentes avaient recruté de nouveaux candidats.

Rencontre avec Florine Boulle, directrice générale du Pôle européen de la céramique :

Quel est le sens de votre présence à ce marché de l'emploi ?

On est là pour que nos entreprises du Pôle céramique puissent présenter leur métier, leur savoir-faire, et trouver des candidats potentiels pour les offres d’emploi, qui sont à pourvoir aujourd’hui dans le secteur. On a une cinquantaine d’entreprises présentes sur ce job dating, mais on a entre 10 et 12 entreprises présentes sur la céramique, mais qui recrutent pour les prochaines années, à peu près 50 emplois par an, sur le secteur de la céramique, dans la filière porcelaine, et céramique technique.

 

Aujourd’hui toutes les filières sont recherchées principalement des techniciens de production céramique, des décorateurs, décoratrices, par des calques, également dans la peinture sur filet, pour les porcelaines. Egalement, des techniciens d’usinage.

 

Pourquoi le milieu de la céramique recrute autant ? Plus de 50 emplois à pourvoir par an…

Depuis le covid, les commandes repartent fortement. C’est un secteur d’activité qui se développe beaucoup sur de nouveaux marchés, le marché du luxe notamment est prospère en fait. Pour pouvoir accéder à toutes ces commandes, il faut qu’on recrute pour monter en cadence dans ces entreprises.

Le job dating c’est une bonne méthode de recrutement ?

Ça fonctionne très bien on a eu un très bon job dating qui s’est déroulé à Feytiat, il y a quelques mois, qui a donné lieu à beaucoup de recrutement pour la filière céramique. Donc on vient en force sur cette deuxième édition. Avec un focus particulier sur cette filière du territoire qui est en plein développement.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité