• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les Pompiers de l'Urgence Internationale prêts à partir pour le Mozambique

Une équipe des Pompiers de l'Urgence Internationale (PUI) à Djibouti en 2017 / © Pascal Coussy
Une équipe des Pompiers de l'Urgence Internationale (PUI) à Djibouti en 2017 / © Pascal Coussy

Le cyclone tropical Idai s'apprête à frapper violemment le Mozambique.
Selon l'ONU plus d'un million et demi de personnes seraient menacées.
A Limoges les Pompiers de l'Urgence Internationale observent la situation et se sont placés en pré-alerte pour intervenir.

Par Pascal Coussy

Selon les dernières prévisions des vents de 190km/h devraient atteindre le littoral mozambicain dans le courant de la journée de ce vendredi 15 mars.

Certains météorologistes considèrent que ce sera le cyclone le plus puissant depuis Eline qui avait tué 800 personnes dans le pays il y a 20 ans.

Des vents soufflant à plus de 170 km/h ont commencé à balayer les côtes. La radio publique a fait état de "plusieurs maisons détruites, des routes coupées et des câbles électriques arrachés".

Depuis le début du mois de mars, le système dépressionnaire associé au cyclone a déjà noyé le Mozambique sous des pluies diluviennes qui ont fait,
selon les autorités locales, au moins 66 morts, 17 000 déplacés et plus de 140 000 sinistrés dans le centre et le nord du pays.
 


A Limoges les Pompiers de l'Urgence Internationale se sont placés en pré-alerte


Les bénévoles de PUI ont entamé une phase dite "de monitoring". Autrement dit, ils sont en contact permanent avec l'INSARAG (International Search and Rescue Advisory Group) l'organisme des Nations Unies chargé d'organiser les secours en cas de catastrophe naturelle.

Ils observent l'évolution du cyclone en évaluant les conséquences de l'impact et les moyens à mettre en oeuvre en fonction des dégâts occasionnés et du nombre de victimes potentielles.

L'envoi d'une équipe d'une dizaine de pompiers est envisagée dans un premier temps avec du personnel médical et para-médical et du personnel spécialisé dans la production d'eau potable.

La décision d'intervenir devrait être prise dans la journée après avoir pris contact avec les autorités Mozambicaines.

Le Mozambique est l'un des pays les plus pauvres du monde. Il est soumis depuis plusieurs saisons à de longues périodes de sécheresse alternant avec des épisodes de pluies dévastateurs.



 

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus