Rentrée scolaire obligatoire et plutôt sereine dans l'académie de Limoges

Reprise des cours obligatoires lundi 22 juin 2020 pour les écoliers et les collégiens, soit près de 30 000 élèves pour le département de la Haute-Vienne. Agacés par les messages contradictoires, les enseignants oscillent entre joie et inquiétude pour la rentrée de septembre.

La case-totalité des 140 élèves ont fait leur rentrée ce 22 juin 2020 à St Just le Martel
La case-totalité des 140 élèves ont fait leur rentrée ce 22 juin 2020 à St Just le Martel © Jean-Martial Jonquard / France Télévisions

Certains élèves avaient pris l'habitude de retrouver la classe depuis le 11 mai, d'autres font leur retour à l'école lundi 22 juin 2020 après plus de trois mois de cours à la maison. Une reprise des cours obligatoire à seulement deux semaines des grandes vacances pour les écoliers et les collégiens. En Haute-Vienne, ils sont environ 30 000 et leur rentrée semble avoir été plutôt sereine : c'était le cas à l'école Marcel Roche de Saint-Just-le-Martel, où la quasi-totalité des 140 écoliers étaient présents.

Mes copains m'ont manqué

Lucile

Pour le directeur de l'école Sébastien Peaudecerf, cette rentrée-là est beaucoup plus simple que celle du 11 mai : "on s'en est rendus compte ce matin en parlant avec les maîtresses, les enfants, tout le monde est content de se retrouver : on souffle !"

 

 

Ces deux semaines de reprise doivent servir à échanger et évacuer cette période de confinement, avant une vraie rentrée en septembre, et c'est plutôt celle-là qui inquiète le directeur.

Si en septembre on reste sur les mêmes règles, il faudra encore qu'on imagine des choses. Ce qu'il faut voir, c'est que les classes, organisées comme elles le sont, ne permettent pas une vraie fluidité pédagogique entre les différentes activités, les différents groupes.

Sébastien Peaudecerf, directeur de l'école de St Just le Martel

 

Reprise de l'école à Saint-Juste-le-Martel en Haute-Vienne ©F3 Limousin

 

Concernant l'ensemble de l'académie de Limoges, il semble que tout se soit bien passé, aucune difficulté remontée du terrain par les syndicats. Quant au rectorat, il fait savoir que 75,8% des collégiens haut-viennois sont retournés en cours depuis lundi. Les chiffres des écoles devrait être connu le 24 juin prochain.

 

Fort agacement des enseignants

 

Malgré cette absence de difficultés, les syndicats enseignants dénoncent des messages contradictoires. Particulièrement agacés d'être prévenus des changements "seulement 48h avant", beaucoup en ont marre de devoir déménager leur classe, d'autant plus quand on leur demande d'observer des mesures de distance "sauf quand ce n'est pas possible", une aberration.

Si la joie de retrouver les élèves est réelle et partagée, les inquiétudes sont grandes sur des décalages de niveaux constatés chez certains enfants. Dans les collèges notamment, le port du masque fatigue les petits sixièmes et pose problème pour l'apprentissage des langues. Par ailleurs, le fait de rendre les livres signe pour la plupart des élèves le début des vacances et la fin des cours : difficile de remotiver les troupes...

Point positif relevé toutefois par certains enseignants : si le confinement a creusé des écarts pédagogiques, il a aussi permis à certains ados de devenir plus autonomes et de réaliser que le travail scolaire demandé est pour eux, pour leur avenir.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter