Réouverture des terrasses, des commerces et des cinémas à Limoges : un goût de liberté retrouvée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Robin Spiquel / Hélène Abalo
Il fallait braver les averses ce matin, 19 mai, à la réouverture des terrasses à Limoges
Il fallait braver les averses ce matin, 19 mai, à la réouverture des terrasses à Limoges © André Abalo - France Télévisions

Ce mercredi 19 mai, à Limoges comme partout en France, les terrasses, les commerces non-essentiels ou encore les lieux culturels rouvrent au public. Un jour très attendu par les professionnels comme par les clients.  

La date était peut-être entourée en rouge dans votre calendrier, en tout cas, impossible, ce mercredi 19 mai, de passer à côté de l'actualité forte du jour : la réouverture des terrasses, des commerces non-essentiels, des lieux culturels..., sans oublier le passage de l'heure du couvre-feu de 19h à 21h. Malgré une météo hésitante entre éclaircies et averses, les Limougeauds étaient-il au rendez-vous ? 
En tout cas, les professionnels étaient prêts : ils ont rempli les frigos, dépoussiéré les tables et les étales, passé un coup de chiffon dans les vitrines pour accueillir les clients tant attendus.  

Parasol ou parapluie ?

10 H : Alors ce n'était pas la foule des grands jours car à Limoges, il a fallu braver la pluie toute la matinée mais les plus courageux n'auraient manqué l'événement pour rien au monde. Le bruit des percolateurs venant de l'intérieur des bars et le cliquetis des cuillères dans les tasses sur les plateaux des serveurs se sont mêlés au goutte-à-goutte sur le sol des capuches et des imperméables trempés et des pas dans les flaques.

On avait soif de reprendre du bon temps !  

11 H : les quelques fans d'expresso ont laissé peu à peu la place aux adeptes de l'apéro. A midi, quelques rayons de soleil ont réchauffé les clients venus déjeuner.

Protocole sanitaire dans restaurants et débits de boissons (tablées de 6 personnes maximum)

  • Terrasses de plus de 10 tables : jauges à 50 %
  • Terrasses de moins de 10 tables : pas de jauge mais des séparations visant à prévenir les projections entre les tables (paroi, panneau, paravent,  jardinière, à hauteur de la personne assise.
  • Fermeture en intérieur

Shopping...

13H : Après manger, c'est l'heure de faire quelques emplettes. Dans les rues du centre-ville, les passants se font de plus en plus nombreux. L'occasion de refaire sa garde robe. 

"Ça nous a manqué et on est entre copines en plus. Ça fait du bien d’aller dans les magasins. On recherche de bonnes affaires, mais c’est aussi une balade. On aime bien aller dans les friperies. Et puis on n'a rien d’autre à faire de la journée". Voilà, le ton est donné. Dans les rues de Limoges ce matin, les accrocs au "magasinage" arpentaient donc les rues commerçantes.

"Je suis venue tranquillement en ville et je commence à faire les boutiques. Les magasins fermés, ça a été dur. Plus dur cette fois-ci que le premier confinement. J’ai trouvé que c’était long. C’est la vie d’une ville. Sans les magasins ouverts, c’est triste à mourir. On va reprendre une vie normale, mais toujours avec les gestes barrière. Il faut être vigilants parce qu’on est pas encore sortis d’affaire. Pas un 4e confinement ! ça suffit !", nous a confié cette cliente.  

Du côté des patrons de boutiques, ce n'est pas l'enthousiasme débordant mais l'optimisme est tout de même palpable: "J'espère qu’on va avoir un peu de passage. Malheureusement le temps n’est pas avec nous. Je crois que les gens ont envie de sortir et de bouger, rire un peu et échanger, parler de leurs misères. La conjoncture fait que les gens sont un peu moroses. On espère leur redonner un peu de joie. On a mis la musique et la lumière et c’est reparti."

Protocole sanitaire dans les commerces

  • un client dans les commerces de moins de 8 m2
  • 8 m2 pour client dans tous les autres commerces, dans la limite de l’effectif autorisé.

La première séance !

14h : Du monde afflue devant les portes du cinéma "Le Grand Ecran" place Denis Dussoubs. Parmi eux, Bernadette, 70 ans. Elle est venue de Nexon pour assister à la première diffusion du dernier film d'Albert Dupontel "Adieu les cons". Cette amoureuse du septième art reviendra même ce soir voir "ADN" avec des amis. 

 

Les salles obscures rouvrent ce 19 mai avec des horaires de séances adaptées au couvre-feu. Dans les deux complexes cinématographiques de Limoges (Centre et Ester), une à deux séances par film sont programmées avec la première vers 14h ou 15h et à partir de 18h en fonction de la durée des films pour permettre aux spectateurs de rentrer chez eux avant 21h. 

Protocole sanitaire dans les cinémas :

  • jauge de 35% de l’effectif autorisé
  • plafond de 800 personnes par salle 

A noter que c'est également jour de réouverture pour les salles de spectacles (configuration assise), théâtres, cirques non forains, des musées, des monuments, des salles d'expositions ou encore des établissement sportifs (couvert ou en plein air), toujours dans le cadre d'un protocole sanitaire précis

Par ailleurs, petit rappel, les rassemblements en extérieur sont limités à 10 personnes.

Se faire percer ou tatouer ? 

15H : Le doux bruit des aiguilles se fait à nouveau entendre dans ce tatoueur / perceur de la rue Adrien Dubouché. Les rendez-vous s'enchaînent nous confie Julien en pleine opération. Il en est à son 5e piercing depuis ce matin. Pour Nadir c'est la première fois. Une envie qui lui est venue pendant le confinement et qu'il voulait concrétiser dès la réouverture. 

Côté tatouage, les rendez-vous sont pris jusqu'à la semaine prochaine. Le confinement aura été bénéfique à ce magasin qui en aura profiter pour réaliser tous ses travaux et faire peau neuve, sans mauvais jeu de mots. 

15H30 : A deux pas de là, Arthur savoure. Derrière la vitrine de sa boutique de jeux de société, il admire la rue qui s'anime à nouveau. Lui n'a jamais fermé. Passé en "click and collect" lors des différents confinements, il n'a pas connu de baisse trop importante de son activité au contraire. Avec cette réouverture il craint de manquer d'approvisionnement. Côté clientèle, c'est un jour plutôt classique. "Le coup de bourre c'est pour ce week-end" nous confie-t-il. 

Les supporters se réapprovisionnent ! 

16H : Ce n'est pas la foule des grands soirs dans la boutique officielle du CSP mais c'est déjà ça. "Les vrais supporters sont venus dès ce matin" nous confie une vendeuse. Elle espère un afflux ce week-end avec le match contre Monaco samedi soir. Beaublanc devrait à nouveau vibrer car le 19 mai marque aussi le retour du public dans les stades. Espérons qu'ils pourront porter les hommes de Mehdi Mary jusqu'aux playoffs. 

Le retour de la bière de débauche... au soleil 

17H : Les premiers chanceux sortent du travail. Les terrasses sont déjà bien pleines. On se sert, mais pas trop, pour profiter des rayons du soleil avec une bière, un verre de vin ou une grenadine. Avec le rallongement du couvre-feu, les Limougeauds ont jusqu'à 21h pour profiter des terrasses. 

Terrasses pluvieuses, terrasses heureuses 

19H : Les terrasses sont remplies. Place de la République, au coeur de Limoges, on entend le bruit des verres qui trinquent se mélanger au son des coups de fourchettes. Malgré la pluie, les Limougeauds sont venus en nombre célébrer cette réouverture tant attendue. Même dans les établissements dépourvus de chapiteaux les clients se sont montrés prévoyants et ont sorti le parapluie. Pas question de manquer cette première bière déconfinée. 

 

 

20H : L'ambiance bat son plein. Dans ce petit bar d'habitués proche de la place de la République, les verres s'enchaînent. Entre tablées on s'interpelle. On prend des nouvelles. Les rencontres fortuites de comptoir reprennent leurs droits... en extérieur. Certains chantent. D'autres tentent de s'abriter comme ils le peuvent de la pluie qui persiste. Pour "Manu", gérant de cet établissement ouvert depuis 2002, revoir sa terrasse prendre vie n'a pas de prix. 

 

21H : Il est déjà l'heure de rentrer. Sans trop d'encombres les bars et les restaurants ferment leurs portes. Le parapluie à la main chacun rentre chez soi. Cette fois-ci, la fermeture ne durera que le temps d'une nuit. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.