#OnVousRépond. Réouverture des terrasses et restaurants : jauges, plexiglas, distances... tout ce qu'il faut savoir

Les bars et restaurants préparent la réouverture de leurs terrasses ce mercredi 19 mai. Jauge à 50%, port du masque, plexiglas... On fait le point sur le protocole sanitaire.

Les Rouennais vont enfin profiter des terrasses.
Les Rouennais vont enfin profiter des terrasses. © Amandine Pointel / France Télévisions

La première phase du déconfinement est en marche. Les terrasses des restaurants, des cafés et des bars, fermées depuis le début du deuxième confinement fin octobre, rouvriront mercredi partout en France avec un protocole sanitaire strict : 50% de leur capacité d'accueil, tables de six personnes maximum et obligation de rester assis. Des mesures strictes dont la mise en place semble contraignante pour la profession. Voici les détails. 

En terrasse uniquement, avec une jauge

Pour la première phase du déconfinement, entre le 19 mai et le 9 juin, la consommation se fera en terrasse uniquement avec une jauge de capacité maximale. Cette dernière est fixée à 50% "de l’effectif maximal du public admissible", et est "transposée aux terrasses pour fixer leurs capacités d’accueil", indique le protocole sanitaire du gouvernement. La capacité maximale d'accueil doit être affichée et visible depuis la voie publique.

Afin de garantir le respect des distanciations physique, une jauge renforcée est provisoirement mise en place en extérieur.

Protocole sanitaire du gouvernement

Les salles des restaurants, des cafés et des bars resteront fermées jusqu'au 9 juin, où la troisième étape du plan de déconfinement s'accompagnera d'un assouplissement des règles pour les terrasses, qui pourront rouvrir entièrement.

Du plexiglas ou des plantes pour les petites terrasses 

Pour les petites terrasses (moins de 10 tables), la jauge des 50% ne s'applique pas. En revanche, les retaurateurs devront intaller "une séparation visant à prévenir les projections entre les tables, au moyen par exemple d’une paroi, d’un panneau, d’un paravent, d’une jardinière, à hauteur de la personne assise", indique le protocole sanitaire du gouvernement. 

Les deux gérants du restaurant-bar L'Oritano se questionnent quant à l'ouverture de leur terrasse le 19 mai 2021
Les deux gérants du restaurant-bar L'Oritano se questionnent quant à l'ouverture de leur terrasse le 19 mai 2021 © Stéphanie Letournel / France Télévisions

Certaines villes comme Rouen autorisent l'extension ou la création temporaire de terrasse, ainsi que la piétonnisation de certaines rues, "à condition de laisser un passage dit 'de sécurité' et d’accessibilité pour les véhicules de secours d’une largeur minimale de 3,50 mètres."

Six personnes maximum par table

Grande ou petite terrasse, la jauge maximum par table sera de six personnes (enfants compris). La capacité maximale d’accueil de l'établissement doit être affichée et visible depuis la voie publique. 

Le port du masque avant et après avoir été servi

En plus de ces mesures de distanciation, le port du masque est obligatoire, dès l'âge de 11 ans et "fortement recommandé dès l’âge de 6 ans", précise le protocole sanitaire. Le masque doit être porté lors de tout déplacement, au moment de la commande, avant le service du premier plat (ou de la boisson si c'est un bar), et au moment du paiement. 

"Afin de prévenir les regroupements de clientèle à l’extérieur de l’établissement, un marquage au sol peut être réalisé pour faciliter le respect de la distanciation physique dans la file d’attente, en lien avec les autorités municipales et les commerçants du voisinage."

Interdiction de consommer debout

Le protocole sanitaire indique également qu'il est interdit de consommer debout sur les terrasses : "seules les personnes ayant une place assise peuvent être accueillies".

A l'interieur, uniquement pour aller au petit coin

Si les consommations se font uniquement en terrasse, il est tout de même possible d'accéder à l'intérieur pour se rendre aux toilettes (ou pour accéder à la terrasse si son accès nécessite une traversée de l'établissement pour y accéder).

Le port du masque est obligatoire et du gel hydro-alcoolique doit être mis à disposition.

Menu via QR codes et paiement par carte pour éviter les contacts

Les menus doivent êrtre présentés de façon à éviter au maximum les contacts : ardoise, oralement, ou encore QR code. Les menus plastifiés seront nettoyés entre chaque manipulation et les menus papiers seront à usage unique.

Pour éviter les contacts, les menus via QR code seront privilégiés.
Pour éviter les contacts, les menus via QR code seront privilégiés. © Maxppp

Pour le paiement, la carte bleue et le sans contact sont à privilégier. "Le paiement devra obligatoirement se faire à la table des consommateurs afin d’éviter leurs déplacements au sein des établissements et de limiter les allées et venues en terrasse.", indique le protocole. 

Couvre-feu à 21h

Pour la réouverture des terrasses, le couvre-feu sera repoussé à 21 heures à partir de ce mercredi 19 mai, au lieu de 19 heures actuellement. Il sera ensuite repoussé à 23 heures à partir du 9 juin, puis devrait être supprimé le 30 juin.

Le cahier de rappel... pas avant le 9 juin

Le système avait été mis en place en octobre 2020 et tous les restaurateurs devaient s'y tenir : un cahier de rappel avec les coordonnées de tous les clients de leur établissement pour faciliter la traçabilité du virus. Cette fois-ci, il ne sera demandé qu'à partir du 9 juin pour la réouverture en intérieur. Il pourra cette fois-ci être sous forme numérique, présentée sous le format d’un QR code à flasher présenté par le gérant (à l’entrée, sur les tables, ou dans des lieux jugés accessibles et pertinents).

"Le client devra flasher le QR code via l’application TousAntiCovid (TAC-Signal). Sur la version papier, les clients y indiqueront leurs coordonnées, la date et leur heure d’arrivée", indique le procotole. Les établissements mettront ce cahier à la disposition de l’Agence Régionale de Santé ou de l’assurance maladie en cas de déclenchement d’un contact tracing. Le gouvernement précise que ces données seront détruites après un délai de 30 jours.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société économie #onvousrépond