Extension des terrasses, piétonnisation des rues... la ville de Rouen dévoile de nouvelles mesures

Publié le Mis à jour le

La Ville de Rouen a dévoilé de nouvelles mesures pour accompagner les commerçants dans leur reprise d'activité à partir du 19 mai. Extension des terrasses, piétonnisation des rues, exonérations de loyers... Retrouvez tous les détails du plan "Rouen plein R".

Rouen deviendra-t-elle "la plus grande terrasse de France" ? C'est en tout cas le souhait du maire de la capitale normande Nicolas Mayer-Rossignol. A partir du 19 mai, les terrasses des bars et restaurants pourront à nouveau accueillir des clients. Encore faut-il en avoir une... Mais la Ville a dévoilé de nouvelles mesures en lançant l'opération "Rouen plein R" pour accompagner les commerçants locaux.  L’objectif : "tout pour l’emploi local !" 

Création ou extension temporaire de terrasse

L'opération autorisera gratuitement l’extension gratuite des terrasses ou la création d'une terrasse provisoire pour ceux qui n'en disposent pas. Une bonne nouvelle quand on sait que seulement 35% des bars et restaurants rouennais en disposent d'une. Dès la semaine prochaine, les bars et restaurants qui le souhaitent pourront en faire la demande en ligne auprès de la Ville.

Ces autorisations temporaires seront accordées pour la période du 19 mai au 31 octobre 2021.

En cas d'installation sur un trottoir, un passage d'une largeur minimum de 1,50 mètres, jusqu'à 1,80 mètres selon les secteurs, devra être laissé libre de tout obstacle (hors éclairage public, mobilier urbain, ou plantation) pour la circulation des piétons.

En cas d'installation dans une voie piétonne, un passage dit "de sécurité" et d’accessibilité pour les véhicules de secours d’une largeur minimale de 3,50 mètres sera obligatoirement laissé libre. Il pourra être porté à 4,50 mètres en fonction de la configuration du quartier et de la nécessité d’organiser l'accès pompiers.

Piétonisation de certaines rues

Pour faciliter ces extensions de terrasses, la Ville prévoit de piétonniser certaines rues. La liste dervait être communiquée dans les jours à venir. 

Exonération de 6 mois de loyers pour certains commerçants

Il sera proposé au Conseil municipal du 25 mai d’appliquer une exonération de 6 mois de loyers aux entreprises hébergées dans des locaux municipaux lorsqu’elles ont été soumises à des obligations de fermeture en raison de la crise sanitaire.

Par ailleurs, un dégrèvement de 6 mois sur les redevances relatives à l’ensemble des installations commerciales du domaine public perçues par la Ville (terrasses, étalages, chevalets, stores, spots lumineux, rampes lumineuses, etc.) sera proposé, ainsi qu’une autorisation de déballage sera accordée partout où cela sera possible.

Des animations culturelles, sportives et commerçantes

Autre bonne nouvelle, les châlets, installés depuis mi-avril sur la place de la cathédrale, qui permettent aux restaurateurs fermés de faire de la vente à emporter, resteront au moins jusqu'au 9 juin. Quatre nouveaux chalets, deux sur la place des Emmurées et deux autres place du Vieux-Marché, ont même été installés. "Il s'agira d'accueillir principalement des restaurants n'ayant pas de terrasses. Si besoin, les chalets pourront être déplacés", indique Nicolas Mayer-Rossignol.

La Métropole Rouen Normandie va proposer aux une grande programmation d’événements en plein air tout au long de l'été. Au programme : un appel à projets artistique en plein air,
un week-end de lancement de la saison touristique et une nouvelle programmation intitulée « Jours de fête » qui rayonnera sur plus d’une vingtaine de communes du territoire.

Un territoire vivant et animé, chaque jour, au grand R : c’est notre objectif pour cet été ! Soutenons la culture, retrouvons-nous tout en étant respectueux des règles sanitaires et de notre environnement pour pouvoir profiter pleinement de cette liberté retrouvée !

Nicolas Mayer-Rossignol, président de la Métropole Rouen Normandie

Si le week-end des traditionnelles fêtes Jeanne d’Arc ne permet pas cette année d’organiser un événement de plus grande ampleur, la Ville étudie la faisabilité d’organiser des animations médiévales en juin ou juillet. 

Le château de Robert le Diable sera sur le devant de la scène avec 3 week-ends d’animations riches et variées. Les 19 et 20 juin autour du médiéval fantastique, les 3 et 4 juillet autour des arts de la rue et les 7 et 8 août sur l’histoire de la Normandie avec reconstitutions médiévales.

Les grands rendez-vous estivaux feront également leur grand retour : 

  • Réouverture des Maisons des Forêts
  • Cathédrale de lumière (à partir du 2 juillet)
  • Le Festival Rush (du 11 au 13 juin, sur 5 sites du coeur de Métropole)
  • Un « été au Musée » (visites, ateliers, spectacles, sieste, projection, dans l’ensemble des musées et leurs jardins de la Réunion des Musées Métropolitains)
  • Les nocturnes de l’Aître Saint-Maclou (visite et soirée mapping tout l’été)
  • Sans oublier quelques spectacles du festival SPRING annulé : programmation de compagnies de cirque contemporain sur les communes de Malaunay (1er et 2 juillet), Tourville la Rivière (10 et 11 juillet) et Maromme (du 15 au 18 juillet)
  • Les Terrasses du jeudi (tous les jeudis du mois de juillet),
  • Rouen sur Mer (du 7 juillet au 8 août),
  • la Fête du Fleuve (les 3 et 4 juillet)
  • Graines de Jardin (les 11 et 12 septembre)
  • La Forêt Monumentale, qui a déjà accueilli plus de 350 000 visiteurs, vivra son dernier été avant de tirer sa révérence.