Le SAMU de Limoges s’est-il fait couper les ailes ?

Le nouvel hélicoptère du Samu de Limoges ne serait pas si moderne... / © F3 - André Aballo
Le nouvel hélicoptère du Samu de Limoges ne serait pas si moderne... / © F3 - André Aballo

Rappelez-vous, c’était en octobre dernier : le CHU de Limoges présentait fièrement ses nouveaux hélicoptères : « plus puissants, plus grands, et permettant de transporter davantage de matériel » Ce n’était pas tout à fait exact : des pilotes de Limoges ont même choisi de démissionner.

Par François Clapeau

Le 16 octobre dernier, le CHU de Limoges présentait les nouveaux hélicoptères du SAMU.
Comme d’autres hôpitaux de la région, il venait de changer de prestataire, à l'issue d'un appel d'offre commun pour toute la Nouvelle Aquitaine.

Auparavant, le Samu de Limoges volait avec la société Mont Blanc Hélicoptères.
Les pilotes avaient mis en place des procédures spécifiques à la région pour intervenir le plus efficacement possible, de jour comme de nuit, malgré le relief compliqué et la météo changeante du Limousin : suivi des rails de chemin de fer pour s’orienter, atterrissage sur tous les terrains avec le soutien des pompiers locaux pour l’éclairage...


L'hélicoptère peut voler... sous certaines conditions


Mais le prestataire a changé. Désormais, c’est la société Babcock qui fournit ses hélicoptères au Samu de Limoges.
Cette société n’est pas spécialisée dans le transport de malades en urgence, et ses conditions de vol sont beaucoup plus restrictives.

Selon nos informations, pour atterrir la nuit, il faut désormais obligatoirement un stade suffisamment éclairé, ce qui n’est pas courant dans la région.
Conséquence, des missions sont régulièrement annulées.

Le nouvel hélicoptère est aussi très lourd et il manque de réserve de puissance. Au décollage, pour s'alléger, il ne peut donc pas faire le plein, ce qui pose un problème d'autonomie : l'appareil ne peut même plus aller à Paris sans faire une escale pour se ravitailler, ce qui représente pourtant une mission courante dans le transport de patients.



Démission des pilotes


Toujours selon nos informations, 4 pilotes de Limoges ont choisi de démissionner pour partir au CHU d'Amiens créer un "pôle d'excellence" avec la société Mont Blanc Hélicoptères. 
De nouveaux pilotes devront être recrutés par la société Babcock.

Par ailleurs, un audit doit être réalisé dans les prochaines semaines à la demande des CHU de Limoges et Périgueux pour analyser la pertinence de ce changement d'opérateur....

Samu 87 : la gestion de l'hélicoptère suscite la polémique
Jean François Mansencal, pilote d'hélicoptère à la retraite ; Docteur Bénédicte Le Bihan, Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine. Equipe : Franck Petit ; Mathieu Dégremont ; Patricia Mondon ; Jean-Michel Litvine ; Alain Lafeuille.  - France 3 Limousin





A lire aussi

Sur le même sujet

OUverture du Procès de Peio Serbielle à Paris

Les + Lus