• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Incendie de Meuzac : l’heure de l’enquête

Le travail des enquêteurs a débuté à Meuzac. / © André Abalo
Le travail des enquêteurs a débuté à Meuzac. / © André Abalo

Le 26 octobre dernier, une explosion détruisait le site de  Minerva Oil à Meuzac en Haute-Vienne. Une personne a perdu la vie. Après d’importantes opérations de nettoyage, les constatations légales pour les besoins de l’enquête ont pu débuter ce matin.

Par François Clapeau

10 jours après l’incendie qui a causé la mort d’une personne, le travail de la gendarmerie commence dans les décombres de l’entreprise Minerva Oil, à 40 kilomètres au sud de Limoges.
Ce lundi 6 novembre, des experts mènent leurs premières investigations pour comprendre ce qui s’est passé le 26 octobre dernier.


2000°C


Les enquêteurs se concentrent sur la zone d'où est parti le feu, mais la mission est délicate : l'incendie a duré 24 heures et on apprend ce matin que les températures ont pu monter jusqu'à 2000°C.
Difficile dans ces conditions de retrouver le corps de la victime, un plombier d'une trentaine d'années qui travaillait pur une entreprise extérieure.

Difficile d'identifier un corps
Bruno Robinet, vice procureur

Règles de sécurité


Les experts recherchent également des indices et des témoignages pour comprendre la cause du sinistre.
Il faut savoir si les règles de sécurité ont été respectées.
Des hypothèses techniques sont aussi étudiées.
Des pistes sont à l'étude
Bruno Robinet, vice procureur - Franck Petit, André Abalo


Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus