Paris 2024. Davantage de policiers et de gendarmes en Limousin cet été pendant les jeux olympiques

Plus sur le thème :

14 000 agents des forces de l’ordre supplémentaires pendant les Jeux Olympiques dans la France entière. L'annonce a été faite ce samedi 25 mai par les préfectures de chaque département. Quel déploiement en Limousin ?

Par rapport à l'été 2023, 14 090 agents supplémentaires des forces de l’ordre seront déployés dans les départements français pendant la période des Jeux Olympiques. Une annonce faite dans un communiqué par le ministère de l'Intérieur samedi 25 mai. Quelle répartition en Haute-Vienne, Corrèze et Creuse ?

Entre le 15 juin et le 15 septembre

→ La Haute-Vienne comptera 126 policiers et gendarmes supplémentaires.

→ La Corrèze bénéficiera de 86 personnels des forces de l'ordre en plus.

→ 305 gendarmes mobilisés en Creuse pour cette période. La préfète du département, Anne Frackowiak-Jacobs, a déclaré le 21 mai dernier que l'effectif de la "Police Nationale sera maintenu à 100%" pendant les Jeux Olympiques.

En outre, la dotation de la Réserve Opérationnelle de la gendarmerie a été augmentée. À tout moment, de jeunes officiers ou des retraités pourraient être sollicités si le besoin s’en faisait sentir.

Suffisamment d'effectifs ?

Oui et non, selon Laurent Nadeau, secrétaire départemental du syndicat Alliance Police Nationale 87.

Oui. Même si des collègues policiers partent à Paris, ceux qui font de l'investigation poursuivront les investigations. Ceux qui sont sur le terrain continueront à être sur le terrain ici.

Laurent Nadeau, secrétaire départemental Alliance Police Nationale 87

Un maintien des effectifs, car, par décision du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin en 2023, policiers et gendarmes ne peuvent pas poser de congés entre le 26 juillet et le 11 août. Mécaniquement, les forces de l'ordre sur le territoire français devraient être en nombre suffisant pour assurer la sécurité.

Non. Il ne faut pas qu’il y ait de gros coups durs, type émeutes, car les CRS seront tous mobilisés à Paris pour les J.O.

Laurent Nadeau, secrétaire départemental Alliance Police Nationale 87

Un syndicaliste qui s'inquiète également de l'emploi des fonctionnaires de police pendant les Jeux Olympiques avec des périodes travaillées de cinq jours consécutifs contre trois habituellement. Les agents de l'ex-sûreté départementale devront aussi assurer la sécurité de manifestations estivales comme les Francophonies de la Rochelle, Brive Festival, les fêtes de Bayonne, de Dax ou de Mont-de-Marsan.

Une sécurité assurée durant les J.O. ?

Le 10 avril dernier, le maire de Limoges, Emile Roger Lombertie, publiait une lettre ouverte au ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'inquiétant de la mobilisation des effectifs de police de la ville au bénéfice des Jeux Olympiques. Il craignait « que les citoyens excédés et dérangés, jour et nuit, se fassent justice eux-mêmes... et je me verrai obligé d'être aux côtés de la population menacée pour défendre sa sécurité.»

Les effectifs de police étant renforcés, nul besoin d'appeler à se faire justice soi-même, cependant, un risque de pénurie de personnels réside pendant les Jeux Paralympiques. Ces derniers auront lieu du 28 août au 8 septembre. Juste au moment où les forces de l'ordre prendront des congés d'été bien mérités. Quid des remplacements ?

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité